6 manières de trouver de l’argent pour faire du prêt privé
partenariat Prêteur privé

Vous avez entendu parler des avantages du prêt privé, mais ne savez pas où trouver l’argent qu’il faut pour devenir prêteur? Voici 6 endroits où trouver des fonds. 

Faire du prêt privé est une manière non seulement lucrative, mais aussi sécuritaire pour investir votre argent. 

Si vous ne me croyez pas, laissez-moi vous convaincre en vous exposant les deux principaux avantages du prêt privé :

Avantage #1 : Contrairement à ce que plusieurs personnes pensent, le prêt privé est un investissement sécuritaire, principalement pour la raison suivante : c’est un placement qui offre une garantie! En effet, si vous prêtez de l’argent à un investisseur immobilier qui souhaite réaliser un flip, l’argent prêté est assorti d’une hypothèque sur l’immeuble. Ainsi, le prêteur privé est payé en premier et le profit de l’investisseur passe en second. 

Avantage #2 : Avez-vous déjà entendu parlé du rendement que procure un prêt privé? Pourquoi faire dormir votre argent dans des CPG (Certificats de Pauvreté Garantie 😉 ) qui vous donne un rendement de 1,8 % par année, alors que vous pouvez prêter cet argent et obtenir un rendement annuel de 10 % à 15 % grâce au prêt privé?

« Oui, c’est bien beau Ghislain, mais pour faire de l’argent, ça prend de l’argent, non? » 

On m’a lancé cette objection à plusieurs reprises… Et à chaque fois, ma réponse est la suivante : oui… et non. Pour faire de l’argent, ça prend surtout de la créativité et des connaissances. 

Il existe plusieurs manières créatives pour aller chercher l’argent nécessaire à devenir prêteur privé. J’ai récemment interviewé mon ami Me Luc Audet sur le sujet, qui nous révèle qu’on a toujours un peu plus d’argent qu’on ne le pense. 

Voici les six méthodes qu’il propose :

Méthode 1 : Faites travailler vos liquidités 

Si vous avez des sommes d’argent que vous n’utilisez pas et qui vous procurent peu de rendement (ou même pas du tout), pourquoi ne pas utiliser cet argent pour faire du prêt privé?

Pensez à l’argent qui dort dans vos comptes de banque ou dans vos CPG. 

Si vous êtes déjà investisseur immobilier, mais qu’il n’y a présentement aucun immeuble dans lequel investir, vous avez peut-être des liquidités que vous pourriez prêter à d’autres investisseurs, par exemple à un investisseur qui souhaite réaliser un flip immobilier

Au terme du prêt, qui peut être très variable (quelques jours à quelques années), il suffit de récupérer ces fonds ainsi que les rendements, puis de réinvestir le tout. 

Méthode 2 : Utilisez une marge de crédit

Si vous avez une entreprise, peut-être avez-vous accès à une marge de crédit à taux avantageux. 

Par exemple, la Banque Scotia offre une marge de crédit de manière quasiment automatique lors de la création d’une nouvelle compagnie. Pourquoi ne pas en profiter?

Vous pourriez utiliser cette marge afin de prêter de l’argent et ainsi devenir prêteur privé. Par exemple, si vous empruntez dans votre marge au taux de 3 % et que vous prêtez l’argent à 15 %, vous faites automatiquement un rendement de 12 % sur l’argent prêté. C’est presque trop beau pour être vrai!

Méthode #3 : Faites appel à des co-prêteurs

Vous pouvez faire du prêt privé une activité de groupe en vous regroupant à plusieurs afin d’amasser les liquidités que vous souhaitez prêter. Vous créez ainsi un partenariat

Par exemple, supposons que vous avez une demande de financement de 300 000 $, mais que vous n’avez personnellement que 30 000 $ à prêter, soit 10 % de la somme. Vous pouvez vous associer avec des co-prêteurs, dont la contribution viendrait combler les 270 000 $ manquants. 

La beauté de la chose, c’est que vous pouvez convenir des parts du rendement qui reviennent à chacun des prêteurs. Vous pourriez ainsi retirer un rendement de 40 % sur vos 30 000 $ alors que les autres co-prêteurs n’obtiendraient que 12 %. Tout se négocie!

Mais entre vous et moi, 12 % de rendement, c’est déjà pas mal, non? 😉

Méthode #4 : Servez-vous du love money

Le love money, c’est l’argent provenant des gens de votre entourage qui pourraient vous prêter de l’argent à des conditions avantageuses. 

Pensez à votre père, votre mère, vos frères et sœurs, votre voisin, vos collègues de travail, etc. Parfois, il suffit de demander. Il ne faut pas avoir peur de le faire ; le pire qu’il puisse vous arriver est de vous faire dire “non”. 

Il suffira ensuite de conclure une entente de type “gagnant-gagnant” avec votre proche.

L’entente pourrait être la suivante : votre proche vous prête des fonds à un certain taux (par exemple de 5 %), vous utilisez cet argent pour faire du prêt privé et percevez les intérêts (10 % à 15 %), puis en tant que gestionnaire du prêt hypothécaire privé, vous conservez les 5 % à 10 % d’intérêts excédentaires. Une autre option serait de partager 50-50. 

Méthode #5 : Faites travailler votre marge de crédit hypothécaire

Si vous possédez une maison résidentielle dont l’hypothèque qui reste à payer est inférieure à 80 % de la valeur marchande, vous pourriez obtenir une marge de crédit hypothécaire, puis vous servir de cette marge afin de faire du prêt privé.  

Ici, le principe est le même qu’à la deuxième méthode. L’astuce est de facturer un taux d’intérêt supérieur à celui que vous payez avec votre marge de crédit hypothécaire. 

Méthode #6 : Prêtez vos REER

Saviez-vous qu’il est possible de prêter vos REER à des investisseurs immobiliers, et ceci en échange d’un bon rendement? Non seulement c’est possible de le faire, mais en plus, c’est vous qui décidez de l’intérêt (et donc du rendement) que vous obtenez. Vous pouvez très bien prêter vos REER en échange d’un taux d’intérêt de 10 % ou même 15 %, comme tout bon prêt privé. 

Je vous explique comment ça fonctionne dans cet article

Et si vous souhaitez tout apprendre sur le prêt privé, notez que j’ai conçu une formation disponible en format virtuel qui devrait répondre à toutes vos questions. Vous pouvez l’écouter et la réécouter autant de fois que bon vous semble. 

Notez que cette formation est tout aussi intéressante pour l’investisseur qui souhaite savoir comment faire du prêt privé et prêter son argent, que pour l’investisseur qui souhaite faire affaire avec un prêteur privé pour emprunter par exemple les sommes requises pour faire un flip.

Pour plus d’informations sur cette formation, c’est par ici

→ Êtes-vous inscrit à mon INFOLETTRE GRATUITE? J’y dévoile des actualités, des scoops ainsi que plusieurs anecdotes divertissantes sur ma vie d’immopreneur.

→ Connaissez-vous le GROUPE FACEBOOK IMMOPRENEUR. Chaque semaine, plusieurs milliers de membres sont actifs pour réseauter et échanger leurs connaissances ! Les coachs d’Immofacile y sont également présents pour vous conseiller dans vos projets ! De plus, c’est gratuit… Qu’attendez-vous ? Venez nous rejoindre !



Décharge légale