Ce qu’il faut savoir sur la copropriété
Achat Vente

Plusieurs propriétaires optent pour l’achat d’une copropriété plutôt que d’une maison individuelle. Si ce choix peut s’avérer judicieux pour de nombreuses personnes, il n’en reste pas moins qu’il est important de savoir ce que l’achat d’une copropriété comprend comme particularités.

Entretien

Les propriétaires font ce choix parce que ce type d’habitation demande moins de travaux d’entretien et est souvent moins dispendieux. L’approche de la retraite et le fait que les enfants ont quitté le domicile familial sont également des facteurs qui peuvent influencer ce choix. Cependant, il ne faut pas s’imaginer que la seule différence entre la maison et la copropriété est l’absence d’entretien. C’est également un changement de mode de vie : couloirs, voisins à proximité et espace souvent plus restreint font alors partie du quotidien.

Copropriété divise

Dans une copropriété divise, chaque propriétaire contracte une hypothèque et possède son logement, une partie des espaces communs de l’immeuble, du stationnement, de l’ascenseur, un droit d’accès à la piscine et au jardin extérieur. Le «condo» est régi par la déclaration de l’immeuble en fractions. Elle comprend l’acte de copropriété, le règlement de l’immeuble et l’état descriptif des fractions. Il est important de savoir qu’un propriétaire ne peut pas nécessairement faire ce qu’il veut ni réaménager son logement à sa guise.

Dépenses communes

Les dépenses communes, communément appelées «frais de condo», incluent les assurances ainsi que les frais d’entretien et de conciergerie. Elles comprennent aussi un «fonds de prévoyance» qui permet de couvrir les travaux de rénovation et d’entretien. Il est très important d’évaluer le pourcentage des dépenses communes qui doit être alloué au «fonds de prévoyance» avec l’aide d’un gestionnaire de copropriété. Ce fonds pourrait être insuffisant dans le cas où des travaux majeurs imprévus étaient nécessaires. Il serait donc avisé qu’un inspecteur en bâtiment vient constater l’état de l’immeuble de façon périodique. Les frais pourraient alors être réajustés au besoin.

(Par Isabelle Boucher APCHQ)



Décharge légale