Taux variable: plus avantageux malgré le risque
Infolettre mensuelle

Sur le marché du prêt hypothécaire, il existe plusieurs produits, dont deux qui figurent parmi les plus populaires, soit l’hypothèque à taux fixe et celle à taux variable. Laquelle est la plus avantageuse? Petit tour d’horizon.

Taux fixe et taux variable: quelle différence?

Vous l’aurez deviné: la différence entre ces deux produits se situe au niveau de leur taux d’intérêt. Si le montant de l’emprunt est le même dans les deux cas, il en va autrement du montant des intérêts, qui peut être fixe ou variable en fonction du produit que vous choisirez. Tandis que le taux d’intérêt d’une hypothèque à taux fixe est gelé et donc demeure le même pendant toute la durée du contrat, celui de l’hypothèque à taux variable varie pendant le terme du prêt en fonction des fluctuations du marché. Tandis que l’un vous permet de savoir à quoi vous attendre tout au long de votre contrat, l’autre vous offre la possibilité de bénéficier de meilleurs taux si le marché s’y prête. En fonction de l’offre et de la demande, il peut donc s’agir d’une bonne ou d’une mauvaise affaire.

Les dangers du taux variable

L’un des désavantages amenés par le prêt à taux variable est que bon nombre d’acheteurs en profitent pour acheter une propriété plus cher que ce que leur permet leur budget; se disant que le taux d’intérêt sera susceptible d’être revu à la baisse en fonction du marché et donc se retrouve avec une propriété qui excède leur capacité de remboursement.

Une étude révélatrice

En revanche, les statistiques démontrent que l’hypothèque à taux variable s’avère souvent plus avantageuse que sa congénère. En effet, si plusieurs demeurent sceptiques quant aux économies qui peuvent être réalisées avec ce type de produit, une étude indépendante réalisée par un professeur agréé en finance de l’Université York, à Toronto, pourrait les convaincre du contraire. Cette étude appuyée sur les statistiques des taux d’intérêt qui étaient en vigueur de 1950 à 2007 a révélé que :

  • Les clients auraient en moyenne économisé 20 000$ sur une période de 15 ans sur une hypothèque de 100 000$, donc environ 20%.
  • Il aurait été préférable, pour un terme de 5 ans, d’emprunter à taux variable dans 89% des cas.

En conclusion, si l’on se fie à cette étude, on peut en déduire que bien qu’elle présente un certain niveau de risque, l’hypothèque à taux variable est plus avantageuse que sa consœur. Tout dépend, bien sûr, de votre capacité à composer avec le risque et de vos objectifs à court et long terme.

Mon conseil

Le meilleur conseil que je peux vous donner pour profiter d’un taux variable et obtenir un paiement qui ne variera pas est d’opter pour une hypothèque à taux variable et d’augmenter vos paiements mensuels comme s’il s’agissait de paiements d’hypothèque à taux fixe (5,29% sur cinq ans). De cette manière, vous serez assuré, dans la mesure où le taux courant ne s’élève pas au-dessus de 5,29%, de rembourser plus vite votre prêt. Si jamais le taux courant dépasse ce pourcentage, vos paiements augmenteront, mais de manière modérée. La bonne nouvelle, c’est qu’il vous sera toujours possible, si vous avez des doutes, de modifier votre hypothèque de taux variable à taux fixe.

Ghislain Larochelle



Décharge légale