Infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre gratuite sur l'immobilier paraissant à chaque jour.

Devriez-vous mettre fin à votre partenariat immobilier?
Non classé partenariat

Le partenariat immobilier, c’est un game changer. Pour les débutants comme pour les experts, c’est souvent la méthode qui permettra d’accéder au niveau suivant. Or, un partenariat, ce n’est pas toujours rose, et il arrive que des partenaires décident de se séparer.

Il y a sept principales raisons qui peuvent faire en sorte qu’un partenariat peut prendre fin :

  1. La confrontation

Pas question de vous taire pour faire plaisir à l’autre ! En affaires, le dialogue est gage de succès ! Il ne faut pas hésiter à confronter votre partenaire afin de mettre les pendules à l’heure.

  1. La communication

« Nous avons eu un manque de communication. » Cette phrase, on l’entend beaucoup trop souvent! Des communications intenses ; voilà ce qui garde des partenaires motivés ! Il est important de discuter, de communiquer, de dire et de redire les choses. La communication permet surtout de révéler les faiblesses, et ultimement de s’améliorer.

  1. La définition des rôles

Inutile de travailler en double. Vous et vos partenaires respectifs ne devez pas tenir les mêmes rôles. Aussi, il est essentiel que ces rôles soient définis au tout commencement du partenariat. Cette manière de faire permettra une meilleure efficacité et des résultats rapides.

  1. Le temps qui file

La théorie de la relativité d’Einstein s’applique également en immobilier ! C’est que le temps ne file pas toujours à la même vitesse au sein d’un partenariat. Lorsque l’argent remplit à souhait les coffres, le temps s’écoule à une vitesse normale. Mais au moment où les profits se font attendre, le temps gagne en vitesse et la montre devient un concurrent à rattraper.

  1. Les buts dans la vie

Êtes-vous sur la même longueur d’onde que votre partenaire ? En affaires, c’est primordial. Si vous cumulez une série de buts différents, les frictions s’accumuleront inévitablement. Dites-vous cependant que vos vies personnelles distinctives ne devraient pas affecter votre association.

  1. L’amitié

Vous êtes ami avec votre partenaire ? Excellent ! Tâchez toutefois de vous conserver un jardin secret, un cercle d’amis et un certain réseau distinctif. Vous éviterez ainsi de trop côtoyer votre partenaire, et ultimement réduirez les chances de vous irriter mutuellement.

  1. Les émotions

En immobilier et plus généralement en affaires, les émotions tiennent un rôle à deux visages. D’un côté, ce sont elles qui nous motivent au jour le jour à bâtir notre parc immobilier et notre business. Toutefois, elles peuvent avoir un effet pervers dans certaines situations, par exemple si un partenaire nous bombarde de critiques. Plutôt que de s’accrocher à votre égo et à votre amour propre, il vaut mieux, en pareil cas, prendre la critique de manière constructive et réfléchir à la situation comme si vous étiez une personne extérieure.

Si la séparation est imminente…

Malgré toutes votre bonne volonté et vos tentatives de conserver une bonne relation d’affaire avec votre partenaire, il se peut que la lune de miel prenne fin. Si une séparation s’annonce imminente, trois options s’offrent alors à vous. Vous pouvez :

  1. Tout vendre vos actifs partagés ;
  2. Acheter les parts de votre partenaire ;
  3. Vendre vos parts à votre partenaire.

À la création du partenariat, ces trois mesures peuvent être prévues au contrat. Vous pourriez également y joindre d’autres conditions de résiliation, par exemple une clause comme quoi chaque associé doit donner un préavis de trois mois pour mettre un terme au contrat. Un tel contrat devrait également prévoir des dispositions advenant la fermeture de l’entreprise, si vous êtes incorporé.

Astuce : Faites durer la relation !

Si vous établissez de solides bases, il y a toutes les chances que votre relation perdure. Misez donc sur la communication avec votre partenaire. Partager ouvertement l’information, particulièrement en ce qui concerne les finances de vos projets. Faites également preuve de flexibilité. En cas de problème, adoptez une attitude favorisant la recherche de solutions plutôt que le conflit.

Enfin, gardez en tête que la plupart du temps, la raison qui pousse des partenaires à se séparer, c’est la peur. Mais en fin de compte, la peur voile la vérité, puisqu’il existe pratiquement toujours des solutions !

 

FacebookLinkedInTwitter