Connaissez-vous les «Earthships»?
Infolettre mensuelle

Les «Earthships» semblent sortir d’un conte de fées à cause de leur apparence unique et originale, en plus d’être en totale harmonie avec la nature.

Que sont les «Earthships»?

Ce mot traduit littéralement signifie «vaisseau terrestre», désignant une habitation semi-enfouie, construite en terre avec des matériaux récupérés disparates, notamment des pneus, des canettes d’aluminium et des bouteilles de verre. Les propriétaires sont souvent très axés sur l’autosuffisance.

Ce concept est né dans les années 70, suite à une idée émise par Michael Reynolds afin de construire des logements respectant la nature et l’environnement. Reynolds a effectué pendant 40 ans des recherches en conception et en développement pour mettre au point des habitations autosuffisantes fabriquées en matériaux naturels ou recyclés. Un tel concept résidentiel permet d’éviter toute dépendance extérieure par exemple en eau et en électricité, comme il permet une totale optimisation de l’utilisation des éléments naturels. Ce sont donc ces habitations qui sont appelées «Earthship».

Quels en sont alors les principes de conception et de construction pour être reconnus comme «Earthship»?

Chauffage et climatisation thermiques : L’«Earthship» permet de maintenir une température constante et confortable sous n’importe quel climat. Notre planète terre est en effet une masse thermique de stabilisation offrant une température constante. Le soleil est également une source inépuisable de chaleur.

Énergie renouvelable : Les «Earthships» produisent leur propre électricité avec un système d’énergie photovoltaïque/éolienne. Cette énergie est stockée dans des piles. Le soleil et le vent sont ainsi les sources principales en énergie renouvelable pour l’«Earthship» qui en profite simultanément.

Traitement des eaux usées : Dans le cas de l’«Earthship», les eaux grises (eaux des douches, du lavage du linge et de la vaisselle) et noires (eaux des toilettes) sont utilisées et réutilisées grâce à des cellules de traitement intérieur et extérieur. L’eau est réutilisée pour la production alimentaire, l’aménagement paysager et la chasse d’eau, et ce, sans polluer l’aquifère (la nappe phréatique).

Construction avec des matériaux naturels et recyclés : Une maison durable comme l’«Earthship» est construite à partir de matériaux naturels locaux, présents naturellement dans la région, ou à partir de matériaux recyclés par assemblage de sous-produits.

Récupération de l’eau : Les «Earthships» sont munis d’installation pouvant capter et retenir l’eau des pluies et éventuellement à la fonte de neige, eaux qui seront stockées dans des réservoirs adaptés et pompées par la suite vers toute la maison.

Production alimentaire : Dans le cas d’«Earthship» bâti en zone humide, planter un potager en saison est idéal pour utiliser les centaines de gallons d’eau accumulés.

Les «Earthships» présentent de nombreux avantages écologiques et financiers. On en trouve un peu partout dans le monde et l’intérêt pour ce type de construction ne cesse de s’accroître. Le phénomène commence déjà à envahir le Canada. Selon Kirsten Jacobsen, directeur à «Earthship Biotecture», des dizaines de projets sont déjà lancés partout au Canada : en Colombie-Britannique, au Manitoba, en Ontario et au Québec (Chertsey). Les «Earthships» sont très certainement les maisons du futur!

Ghislain Larochelle



Décharge légale