Quand rénover ses logements?
Rénovations

Bien entretenir son logement locatif est l’un des secrets pour rentabiliser sa propriété. De nombreux avantages en découlent, dont l’augmentation de la valeur marchande de votre bien immobilier, ainsi que l’augmentation du prix de location. Afin que vos projets de rénovation soient bénéfiques, il est important d’optimiser le processus et le budget.

Il ne s’agit pas ici de rénover votre immeuble seulement pour le plaisir. Il ne faut pas oublier que chaque jour qui passe sans louer votre logement est une perte financière pour vous.

Le meilleur moment pour une rénovation est entre deux locataires. Avant de vous lancer, posez-vous la question: est-ce que ces modifications feront augmenter la valeur de ma propriété? Si la réponse est non, alors ce n’est clairement pas le moment. Au contraire, si la réponse est oui, vous pouvez passer à l’étape suivante.

Les 3 étapes à suivre pour rénover son logement locatif

Bien entendu, la meilleure chose à faire est de contacter des professionnels qui vous aideront à déterminer l’impact de vos rénovations. Vous pouvez, par exemple, contacter un courtier immobilier ou coach immobilier immofacile pour estimer le changement de valeur de votre bien selon les rénovations à faire.

1- Faire un tour des lieux
Que vous soyez seul ou accompagné de votre entrepreneur, prenez le temps de visiter la propriété pièce par pièce. Durant votre visite, notez tous les aspects à réparer, modifier ou changer. Il s’agit ici de prioriser les rénovations les plus urgentes à faire, comme une tuyauterie défaillante ou un tapis complètement abîmé. N’oubliez pas qu’en dehors de l’aspect visuel, le confort de votre futur locataire est aussi à prendre en compte.

2- Déterminer votre budget et votre échéancier des travaux
En tant que propriétaire, le rendement que vous faites doit être au centre de votre attention. Maintenant que vous savez quelles réparations sont nécessaires, il est temps de savoir combien ça va vous coûter.

La meilleure approche est de contacter différents entrepreneurs pour des soumissions et de les comparer. Faites attention de ne pas choisir automatiquement le plus bas soumissionnaire. Plusieurs éléments doivent être pris en compte : les délais, le nombre de personnes dans son équipe, à qui revient la responsabilité d’acheter les matériaux, les modes de paiement offerts, etc. Il m’est déjà arrivé d’embaucher un entrepreneur qui n’avait aucune liquidité pour acheter les matériaux, donc il m’appelait chaque fois qu’il allait à la quincaillerie pour que je paie les matériaux…Une incroyable perte de temps.

Enfin, n’oubliez pas de déterminer combien de temps tous ces changements vont vous prendre. Chaque jour qui passe que votre logement n’est pas loué est une perte d’argent. Plus les rénovations seront effectuées rapidement, mieux votre portefeuille se portera.

3- Prendre en compte les autorisations nécessaires
Les exigences et les normes concernant les rénovations peuvent changer d’une ville à une autre. Certaines modifications, qui peuvent sembler banales, peuvent également nécessiter des autorisations spécifiques, comme un aménagement paysager ou le remplacement de fenêtres. Afin de ne pas perdre de temps et d’argent ou, pire encore, que la ville arrête votre chantier, assurez-vous d’obtenir tous les permis et toutes les autorisations nécessaires à vos travaux.

Ces étapes sont, bien entendu, non-exhaustives. En pratique, les travaux de rénovation ne se passent pas toujours comme prévu. Pensez alors à bien établir votre plan et à garder un fonds d’urgence pour faire face aux imprévus.


Oops...
Slider with alias blog_product_default not found.

Décharge légale