Infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre gratuite sur l'immobilier paraissant à chaque jour.

Enlever l’odeur de cigarette dans un logement
Divers Immeubles à revenus Infolettre mensuelle Location Rénovations

Selon un récent sondage commandé par l’Association pour les droits des non-fumeurs, 44 % des locataires non-fumeurs qui habitent dans des immeubles à logements estiment que la fumée des voisins représente un risque pour leur santé. C’est sans parler des dommages matériels que peut causer la fumée de cigarette. Voici quelques techniques pour enlever l’odeur de cigarette dans un logement.

Ce n’est pas sans raison que de plus en plus de propriétaires inscrivent au bail la clause « logement strictement non-fumeur ». C’est que l’odeur est tenace : les particules de nicotines se logent dans les différents tissus (tapis, rideaux, etc.) ainsi que dans les murs, les plafonds, les planchers, les armoires, les meubles et même dans le système de ventilation.

En plus de l’odeur, la fumée a tendance à jaunir les murs, ce qui est particulièrement visible sur la peinture à teinte claire. Voici ce que vous pouvez faire pour vous débarrasser des odeurs de cigarette.

Si le fumeur occupe le logement

Il faut savoir que les propriétaires d’immeubles d’habitations peuvent en toute légalité interdire aux locataires de fumer dans leurs logements. Cependant, le processus d’interdiction ne se fait pas nécessairement du jour au lendemain.

Dans un premier temps, vous pouvez discuter avec le locataire concerné des désagréments occasionnés par la fumée de cigarette. Au moment de reconduction du bail, vous pourrez ajouter une clause non-fumeur. Si le locataire refuse cette clause, vous pouvez faire valoir auprès de la régie du logement que la fumée secondaire cause préjudice aux autres occupants de l’immeuble.

Si vous avez d’autres locataires non-fumeurs, mais dont le bail ne comporte aucune clause stipulant l’interdiction de fumer, parlez-leur. S’ils acceptent d’inclure une clause non-fumeur en cours de bail, cela vous protégerait advenant un transfert ou une cession de bail à un nouveau locataire, qui lui serait fumeur.

Si le fumeur n’occupe plus le logement

Le meilleur moment pour interdire la cigarette dans un logement ayant abrité un fumeur, c’est lorsque ce dernier quitte l’appartement. À ce moment, vous disposez de toute la liberté d’inclure une clause non-fumeur au bail du prochain locataire. Cette clause d’interdiction peut couvrir non seulement le logement, mais aussi toute la propriété. (Balcons et extérieur)

Toutefois, tel qu’énoncé précédemment, la fumée aura laissé quelques traces et vous voudrez probablement vous débarrasser des taches ainsi que des odeurs.

Pour ce faire :

  • Ouvrez d’abord les fenêtres! Cela permettra de changer l’air et d’évacuer certaines des particules causant les mauvaises odeurs. Si l’odeur est tenace, vous pouvez utiliser un purificateur d’air.
  • Nettoyer chaque racoin ; non seulement les murs et les plafonds, mais aussi l’intérieur des armoires, des garde-robes, ainsi que les fenêtres. Il existe plusieurs produits nettoyants adaptés à ce genre de situation. Vous pouvez par exemple utiliser un détergent à base de phosphate trisodique. Si les précédents locataires étaient de sérieux fumeurs installés depuis longtemps, il faudra refaire ces deux premières étapes à quelques reprises.
  • Pensez aussi à repeindre. Une fois ces deux premières étapes réalisées, vous pouvez appliquer sur les murs et les plafonds un apprêt d’intérieur (primer), afin de remettre les murs à neuf.
FacebookLinkedInTwitterGoogle+