Infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre gratuite sur l'immobilier paraissant aux 2 semaines.

5 actions pour faire fructifier son flip
FLIP

Le flip immobilier est l’une des techniques d’investissement les plus populaires. Elle permet d’effectuer un bon profit en peu de temps, notamment en achetant une maison, en la rénovant puis en la revendant rapidement pour en tirer des revenus. Trop souvent, je vois certaines erreurs se répéter par les nouveaux (et aussi les anciens) « flippeux ». Voici donc 5 actions pour faire fructifier son flip!

  • Ne pas tomber en amour

Peu importe à quel point vous tombez en amour avec une maison, les sentiments n’ont malheureusement pas leur place dans la réalisation d’un flip. Puisqu’il est question de réaliser le plus gros profit possible en un temps record, il faut être pragmatique. Il ne faut pas rénover selon ses goûts, mais selon les tendances du moment. Aussi, n’hésitez pas à acquérir un immeuble qui ne vous « plairait » pas à première vue. Souvenez-vous : il n’y a pas de mauvais immeubles. Il n’y a que de mauvais prix, soit les prix trop chers.

  • Connaître son marché

Évidemment, les critères de réalisation d’un flip varieront d’un secteur à l’autre. Si vous réalisez un flip sur une petite maison située dans un quartier abordable et qui satisfera un acheteur de première maison, allez à l’essentiel. Ne vous attardez pas à orner la cuisine de comptoirs de marbre. Par contre, vous pourrez reconsidérer cette option dans un quartier plus cossu.

  • Ne pas prendre son temps

On ne le dira jamais assez : le temps, c’est de l’argent ! Surtout dans la réalisation d’un flip. Je recommande toutefois de prendre le temps nécessaire afin de planifier votre projet. Ainsi, vous serez bien préparé au moment de réaliser les travaux et la revente le plus efficacement possible.

  • Bien calculer le coût des rénovations

Fixez-vous un budget et respectez-le. Établissez vos priorités et ne tombez pas dans les rénovations superflues. Certains matériaux auront plus d’effet que d’autres. N’allez pas vers ceux qui coûtent le plus cher, mais vers ceux qui produiront le plus grand effet « WOW ».

  • Bien calculer les autres dépenses

Enfin, ne faites pas l’erreur d’évaluer votre profit uniquement en fonction du coût d’achat et du prix de revente. D’une part, vous aurez certainement à éponger certains frais de rénovation. D’une autre, vous devrez payer pour le notaire, pour l’inspection, pour la commission du courtier, pour la pénalité de résiliation d’hypothèque, pour les frais de quittance, pour votre incorporation… Et vous ai-je parlé de l’impôt ? Quoi qu’il en soit, n’oubliez pas de consulter un fiscaliste.

Découvrez les formations « Faites un flip, vite et payant! » et « Flips payants pour contracteurs! » afin de savoir

FacebookLinkedInTwitterGoogle+