Infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre gratuite sur l'immobilier paraissant aux 2 semaines.

Réduire l’impôt grâce au formulaire TP 128
Non classé

Si vous possédez un immeuble en votre nom personnel, il y a de fortes chances que votre charge fiscale en soit lourdement affectée. Heureusement qu’un simple formulaire permet de minimiser votre imposition.

Au niveau provincial, le formulaire TP 128 est obligatoire pour tout particulier, propriétaire unique ou copropriétaire, qui a gagné un revenu de location d’un bien immeuble. Il ne s’adresse donc pas aux propriétaires qui détiennent des immeubles par l’entremise d’une société.

Ce formulaire cumule les revenus et dépenses de location d’un immeuble. Il compte cinq sections, et vous gagnerez à les remplir avec assiduité et précision. Vous pouvez accéder aux versions PDF de ce formulaire en cliquant sur ce lien.

La première section porte sur les renseignements de l’immeuble. Il faut y inscrire l’adresse, indiquer le nombre de logements loués et, le cas échéant, la proportion que vous occupez-vous-même.

Ensuite, la deuxième section porte sur les revenus et les dépenses. C’est là que vous indiquerez ce que vous avez déboursé afin d’entretenir l’immeuble, ainsi que toute autre dépense que vous auriez pu supporter en tant que propriétaire. Ce qui est intéressant, c’est qu’une part de ces dépenses est déductible. Par contre, si vous occupez les lieux à titre de propriétaire occupant, la portion que vous occupez n’est pas déductible.

La troisième section concerne votre revenu net pour l’ensemble de vos immeubles. (Dans certains cas, il pourrait s’agir d’une perte nette, ce que nous ne vous souhaitons évidemment pas !) Bien qu’il soit nécessaire de remplir un formulaire distinct pour chacun de vos immeubles, cette section peut être remplie qu’une seule fois pour l’ensemble de vos immeubles, sur un seul formulaire.

C’est dans la quatrième section que vous devez mettre sur papier quelles dépenses en capital vous souhaitez amortir et sur combien d’années vous souhaitez le faire. Cette option permet d’amortir l’impôt pour les années à venir.

La cinquième et dernière section, dénommée « Autres renseignements », concerne les dettes contractées au nom de l’immeuble. Cette information est tout à fait pertinente lorsque l’on considère que les frais d’intérêt que vous payez pour le prêt de votre immeuble sont déductibles d’impôt.

Conservez vos factures !

Il est important de conserver toutes vos preuves de paiement afin d’attester vos dépenses déductibles qui vous ont servi à gagner un revenu de location. Cette recommandation est de mise autant pour les dépenses courantes (notamment l’entretien normal de votre immeuble) que pour les dépenses en capital. (Comme l’amélioration de votre immeuble, ou l’acquisition d’un autre édifice à logements locatifs) Portez une attention particulière aux factures thermiques, qui ont tendance à se détériorer avec le temps. Le mieux est d’en faire des photocopies, et ainsi d’en sécuriser l’existence.

Ce qu’il faut garder en tête, c’est qu’en cas de vérification, un représentant du fisc pourrait exiger que vous sortiez toutes vos factures. Si vous vous retrouviez dans l’impossibilité de le faire, certaines déductions pourraient vous être refusées.

De plus, de simples factures disparues ou oubliées pourraient motiver ledit représentant à pousser son investigation et à scruter votre cas à la loupe. Et entre vous et moi, il vaut mieux bien vous organiser et conserver toutes vos factures, plutôt que de perdre votre précieux temps au profit de ce genre d’investigation.

FacebookLinkedInTwitterGoogle+