Infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre gratuite sur l'immobilier paraissant aux 2 semaines.

Transférer les coûts d’énergie au locataire, une démarche payante !
Coûts Dépense Électricité Hiver Location

Chauffer un logement, cela coûte très cher. En hiver, on parle souvent de plusieurs centaines de dollars par unité locative. Si, à titre de propriétaire, cette charge vous revient, vous pourriez en payer le gros prix !

Vous le connaissez, ce locataire qui laisse ouvertes ses fenêtres en plein mois de janvier lorsqu’il fait -20 dehors ? C’est probablement son propriétaire (et non lui-même) qui paye pour ses frais de chauffage !

Bien sûr, ce genre de locataire ne dépeint pas la majorité. Mais chose certaine, la plupart des locataires seront portés à moins faire attention s’ils ne voient pas passer leur facture de chauffage.

La solution : transférer les coûts d’énergie au locataire

Lorsqu’un immeuble est doté d’un système de chauffage central, les baux signés par les locataires incluent les coûts relatifs au chauffage. Il s’agit d’un coût fixe, peu importe l’énergie utilisée pour chauffer votre bâtisse. Bien sûr, il est possible d’ajuster ce coût d’une année à l’autre, selon les froids qui ont sévi les années précédentes. Mais malgré tout, il ne s’agit pas de la méthode la plus rentable.

En transférant au locataire la responsabilité de payer individuellement sa facture de chauffage, vous lui offrez l’opportunité de se responsabiliser. Ainsi, vous encourrez moins de perte d’énergie due au syndrome du « pas grave, c’est le propriétaire qui paye », qui sera remplacé par celui du « C’est moi qui paye, donc je fermerai les fenêtres. »

Comment faire la modification

Celle-ci se fait en deux étapes.

D’abord, il faut apporter quelques modifications aux baux que vous avez signés avec vos locataires, notamment en y apportant une clause spécifiant que les frais de chauffage incomberont au locataire à partir de la date voulue. Si l’un de vos locataires refuse, vous n’aurez d’autre choix que de vous rendre à la Régie du logement afin de régler le litige.

La Régie tiendra son rôle en deux actes : d’abord, elle acceptera ou refusera la modification au bail. Ensuite, elle déterminera la portion auparavant prévue pour le chauffage qui devra être déduite du loyer de votre locataire, en se basant sur la consommation de tout l’immeuble au cours de l’année précédente.

Une fois que les baux seront en règle, la deuxième étape consiste à transformer vos systèmes électriques, de manière à ce que vos locataires contrôlent d’eux-mêmes le chauffage et aussi pour qu’ils soient facturés individuellement. Ces travaux de transformation sont normalement assez faciles à réaliser. (Quoique vous aurez besoin d’un électricien chevronné !) Un avis de 10 jours suffit, et le locataire n’a pas besoin, règle générale, de quitter son logement le temps des travaux.

Six mois pour faire la transition

Il se peut qu’une telle modification entraine éventuellement une baisse sur les loyers que vous percevrez. C’est pourquoi il pourrait être sage de prendre une demi-année pour transformer le système électrique de votre immeuble, et ce sans toucher aux baux de vos locataires. Pour ce faire, il faut donc entreprendre les démarches six mois avant la fin des baux.

FacebookLinkedInTwitterGoogle+