Achèteriez-vous une maison avec un sol contaminé?
Environnement Infolettre mensuelle

Cette semaine, j’ai eu connaissance d’un drame (on peut le qualifier ainsi) avec un sol contaminé par des fuites d’huile à chauffage (mazout) en provenance du réservoir d’une résidence. La propriétaire, une dame âgée, a eu ce réservoir extérieur qui a coulé pendant des années dans le sol. La dame ignorait tout; c’est le Ministère de l’Environnement qui a découvert le pot aux roses, car les fossés avoisinants étaient contaminés. Durant l’enquête échelonnée sur presque un an, la dame ne pouvait plus rien faire sur son terrain; elle ne pouvait même pas tondre le gazon. Imaginez un peu sa honte face aux voisins. Elle a tout perdu n’ayant pas les moyens financiers de décontaminer ce sol. Une bien triste histoire…

Bâtir sa maison de rêve

Nombreux sont ceux qui optent pour l’achat d’un terrain en vue de réaliser leur rêve : celui de bâtir une maison correspondant parfaitement à leurs attentes et espérances. Mais l’acquisition d’un terrain reste un acte majeur loin d’être anodin. En effet, plusieurs paramètres sont à prendre en considération tels que l’emplacement, la forme, le prix, et éventuellement la nature du sol. Cependant, si vous comptez acheter un terrain, vous devez absolument prendre en considération l’état environnemental du terrain surtout si des activités industrielles y ont eu lieu dans le passé afin d’évaluer d’éventuels risques de contamination. On retrouve ce problème plus souvent en ville où des terrains industriels ont été convertis en terrains résidentiels.

Sol contaminé : un problème fréquent au Canada

De nombreux cas de contamination de sols ont été répertoriés au Canada. Il s’agit principalement de terrains contenant des polluants dangereux pour les humains, la faune et la flore. Les substances dangereuses telles que les hydrocarbures pétroliers, les toxiques organiques, les métaux et les substances radioactives ou nuisibles peuvent contaminer le sol et les nappes phréatiques. Elles peuvent même provoquer des incendies et des explosions. C’est pourquoi au Québec, par exemple, depuis mars 2002, le projet de loi 72 a établi plusieurs règles visant la protection des sols et leur réhabilitation en cas de contamination.

Les différentes causes de contamination

Un sol contaminé est souvent dû à une fabrication, une exploitation, un stockage ou une élimination négligée et non responsable des déchets industriels et commerciaux. De nombreuses activités entraînent une contamination, telles que :

  • la fabrication de produits chimiques;
  • la transformation du plastique, du polystyrène et du caoutchouc;
  • l’extraction des minéraux;
  • la transformation des métaux; et
  • les activités pétrolières.

Cependant, il existe plusieurs cas de contamination des terrains résidentiels. Cette contamination est habituellement causée par une fuite de mazout. Les réservoirs d’huile enfouis se dégradent avec le temps et causent des fuites toxiques.

L’évaluation environnementale d’un sol contaminé

Il est possible de vérifier l’éventuel état environnemental du terrain ou de ses nappes phréatiques en analysant des échantillons de sol et d’eau. Au Canada, le règlement sur la protection et la réhabilitation des terrains répertorie la liste des terrains contaminés portés à l’attention du ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs. Il a de même fixé les exigences quant à la certification de la non-contamination d’un terrain.

Les solutions possibles

Plusieurs solutions sont possibles et exécutées par des entreprises spécialisées en consultation environnementale et en décontamination. Elles utilisent, selon leur domaine d’expertise, de nombreux procédés tels que:

  • la biorestauration : utilisation d’agents biologiques
  • la phytoremédiation : utilisation des plantes
  • l’oxydation chimique : utilisation de l’oxygène
  • l’extraction multiphasique ou la biorespiration
  • l’injection d’air dans l’eau

Le responsable de l’assainissement diffère d’une province à une autre. Il est généralement la responsabilité de la personne (physique ou morale) qui a occupé le terrain pendant la période de sa contamination ou celle responsable de la contamination même si elle n’en est pas propriétaire. La décontamination du sol est une opération souvent coûteuse et interminable. Il est donc sage d’effectuer impérativement un test du sol afin d’identifier les éventuels risques de contamination et d’étudier les différentes solutions avant de poursuivre l’achat d’un terrain. Mais finalement, pour répondre à la question «est-ce que j’achèterais un terrain contaminé au mazout?», je dis: pourquoi pas! Je vais avoir effectué tous les tests de sols auparavant et vérifié si la rentabilité du projet est au rendez-vous.

Ghislain Larochelle



Décharge légale