L’achat de votre résidence en 10 étapes facile!
Achat Infolettre mensuelle

On n’achète pas une résidence comme on achète une auto. Voici notre liste de 10 étapes faciles pour vous aider dans l’achat de votre résidence:

1. Est-ce le bon moment pour acheter?

Assurément, le prix des maisons a beaucoup augmenté au cours des dernières années sous l’effet d’une demande soutenue dans le neuf comme dans l’usager. Est-ce le bon temps pour vous d’entrer dans ce marché aujourd’hui? Est-ce que je fais un achat à long terme ou seulement pour quelques années?

2. Pourquoi acheter?

Tout d’abord, vous achetez pour vous loger et pour ne plus payer de loyers à fonds perdu. Ensuite, pour vous constituer un patrimoine dont vous pourrez disposer à votre guise. À l’heure de votre retraite, vos revenus diminuant, être propriétaire de votre logement vous apportera également une sécurité. En vous y prenant très tôt dans votre vie, la fin du remboursement de votre hypothèque coïncidera avec la baisse de vos revenus. Alors, il faut déterminer la raison pour laquelle vous désirez acheter une propriété.

3. Le prêt préautorisé

Rendez-vous chez l’institution bancaire de votre choix et demandez-leur quel est le montant maximum que vous pouvez emprunter et de chercher de cette façon un préapprobation hypothécaire. L’institution vous dira, en même temps, quel sera le montant de mise de fonds dont vous aurez besoin pour l’achat. De cette façon, vous ne perdrez pas de temps à chercher une résidence trop dispendieuse pour laquelle vous ne pourrez pas obtenir d’hypothèque.

4. Banlieue ou centre-ville?

Tout dépend de ce que vous souhaitez. Au centre-ville, s’il s’agit de votre premier achat d’une résidence principale, peut-être devrez-vous vous contenter d’une superficie plus petite. En banlieue, les prix sont moins élevés et vous permettront d’obtenir un plus grand logement, mais vous aurez peut-être à vous déplacer pour le travail. Une des choses très importantes à ne pas oublier est l’emplacement pour la revente de votre résidence.

5. Quoi acheter?

Nous avons, au Québec, une multitude de types de résidences qui nous sont offertes. On retrouve les condominiums qui sont des copropriétés parce que le propriétaire de chaque unité est aussi copropriétaire de l’immeuble qui les regroupe. Il y a aussi les maisons en rangée, en ville, en campagne, les maisons unifamiliales, les lofts, les maisons mobiles, les duplex, etc.

6. Prévoyez les coûts additionnels

Lors de l’achat de toute résidence, il faut prévoir des coûts additionnels tels que l’inspection, l’évaluation, l’assurance habitation, le droit de mutation, les taxes scolaires et municipales, les frais de notaire, les frais de déménagement, etc. On peut facilement ajouter un montant de 5000$ à 9000$ à l’achat de votre résidence.

7. Trouvez-vous un bon courtier immobilier

Un  courtier immobilier qui connaît bien le marché et la région où vous voulez acheter est essentiel dans votre processus d’achat. Il vous aidera tout au long de la démarche de recherche, de l’offre d’achat, etc. Je vous conseille d’utiliser un courtier qui vous a été recommandé par quelqu’un de confiance.

8. Faites inspecter votre achat

Outre le fait que l’achat de votre résidence sera probablement le plus gros investissement de votre vie, il peut s’avérer coûteux si un examen n’est pas fait par des professionnels. L’inspection préachat va vous permettre de prévoir les travaux d’entretien qui seront nécessaires à moyen terme. Le rapport pourra servir de levier pour faire baisser le prix de vente ou faire effectuer des réparations. Vous pourrez aussi vous retirer de votre offre d’achat si vous n’êtes pas satisfait de la condition de la résidence. Si un vice caché fait plus tard son apparition, un rapport d’inspecteur bien fait démontrera que vous aviez pris, à l’origine, les précautions nécessaires.

9. Une assurance habitation

Une assurance habitation, c’est avant tout une sécurité. Que votre résidence soit grosse, petite, ronde, carrée, en bois ou en béton, personne n’est à l’abri d’un sinistre. Un contrat d’assurance peut vous protéger contre les dommages causés par le vol, le vandalisme, les dégâts d’eau, le vent, les bris accidentels et bien plus encore. Vous n’avez pas le choix, votre institution financière va vous obliger à en prendre une.

10. Obtenez les clés de votre résidence!

Ça y est… vous êtes pratiquement à la fin de votre démarche. Il ne vous reste plus qu’à signer le contrat chez votre notaire. Vous recevrez les clés de votre nouvelle résidence au moment de la signature ou selon l’arrangement pris avec le vendeur.

Ghislain Larochelle