Infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre gratuite sur l'immobilier paraissant à chaque jour.

Qui a dit que les REER devaient dormir jusqu’à votre retraite ?
Achat Conseils fiscaux Infolettre mensuelle

Est-ce que vous vous dites comme la plupart des gens que vos REER ne vous seront utiles qu’à la retraite? Vous ne croyez pas pouvoir les utiliser pour les faire fructifier davantage dans des biens immobiliers sans les sortir? J’ai une bonne nouvelle pour vous, c’est possible et en plus il y a plusieurs façons de le faire.

1. Achetez votre première maison

La façon la plus connue est d’utiliser votre propre REER pour acheter votre première maison. Ce programme s’appelle un RAP (Régime Accès Propriété). Cela fait plusieurs années que cela existe et c’est quand même bien connu des agents immeubles, comptables, courtier hypothécaire, etc.

2. Investissez dans un fonds privé

Un produit peu connu et qui a fait ses preuves est l’investissement avec vos REER dans un fonds privé d’investissement en immobilier. Le mot privé est important ici, car un fonds immobilier sur le marché de la bourse connaît de la spéculation et les prix suivent non pas la valeur des immeubles, mais plutôt la valeur sur le parquet de la bourse; ce qui le rend beaucoup plus volatil. Un fonds privé peut être investi dans de l’immobilier commercial, du logement, un terrain, un condominium, etc. Vous pouvez même visiter les immeubles et marcher sur les terrains; ça, c’est du concret.

Vous avez rêvé de posséder un immeuble résidentiel? Pourquoi ne pas commencer à investir avec un fond de ce type? Aucune gestion, aucun locataire et aucun entretien n’est à faire et vous faites travailler votre REER avec des biens tangibles. J’ai personnellement investi dans plusieurs fonds privés qui me rapportent un revenu mensuel supplémentaire appréciable. C’est très facile et ça ne requiert pas de temps. La compagnie s’est occupée de tous les transferts de mes fonds mutuels vers leurs fonds. J’ai grandement apprécié leur professionnalisme. Vous profitez du meilleur des deux mondes et vous n’avez pas à sortir vos REER.

3. Utilisez les REER de quelqu’un d’autre

Une autre façon complètement inconnue du public et même des professionnels en immobilier est d’utiliser le REER de quelqu’un d’autre pour acheter une maison ou un immeuble. Cette technique est plus difficile que les autres et requiert du temps et de la paperasse pour la mettre en action. Elle est aussi beaucoup plus coûteuse, car les contrats sont notariés. Je la recommande pour les investisseurs avertis seulement. J’ai utilisé cette technique en juin dernier pour l’achat d’un immeuble et il a fallu presque 50 jours de travail avant que tout le processus soit terminé au complet.

Quelle est la meilleure technique?

Cela dépend de votre situation. Je vais vous donner un exemple: Josée et Michel sont en couple depuis 15 ans. Ils sont maintenant rendus à leur deuxième maison. Ils ont tous les deux des REER et recherchent un autre moyen d’investissement que les fonds mutuels et les CPG des banques. Ils ont aussi un CRI (régime d’un employeur immobilisé) d’un ancien employeur. Ils n’ont aucun intérêt à acheter des immeubles et les gérer personnellement.

Ils ne peuvent donc pas investir dans un RAP, car ils sont rendus à leur deuxième maison. Ils ne veulent pas non plus avoir à gérer des locataires, donc la 3e option n’est pas pour eux. Comme vous le devinez, la meilleure option est un investissement sans tracas protégé par un bien tangible dans un fonds d’investissement privé.

Ghislain Larochelle

FacebookLinkedInTwitterGoogle+