Infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre gratuite sur l'immobilier paraissant à chaque jour.

Investir en immobilier à 70 ans, est-ce trop tard?
Infolettre mensuelle Non classé

Vous avez 70 ans et vous vous demandez s’il est encore temps d’investir en immobilier? Dépendant de certains facteurs, la réponse est oui. Je vous explique pourquoi en vous donnant un exemple concret accompagné de quelques conseils.

Exemple de situation

Récemment, un lecteur m’écrivait pour me demander s’il était trop tard pour lui d’investir en immobilier, lui qui a 70 ans et dont les membres de sa famille vivent en moyenne entre 85 et 100 ans. Il possède une maison évaluée à 500 000 $, avec un solde d’hypothèque de 200 000 $, et ses seuls revenus mensuels consistent en une pension de retraite sans supplément et une rente de 400 $. Considérant qu’il lui reste entre 15 et 30 ans à vivre, et en se basant sur ses antécédents familiaux, il lui reste encore plusieurs années pour profiter de la vie. Mais alors, la question que l’on doit se poser est : comment peut-il faire pour augmenter le plus possible ses revenus de retraite pour pouvoir investir en immobilier?

Mes conseils pour investir en immobilier:

  1. Tout d’abord, vérifiez avec votre courtier hypothécaire si, considérant votre faible revenu, vous pouvez emprunter de l’argent supplémentaire dans le cas où vous vendriez votre maison.
  2. Dans un second cas, si votre forme physique vous le permet et que vous souhaitez augmenter vos revenus avec l’immobilier, je vous conseille de vendre votre maison aux frais annuels onéreux et qui ne rapporte rien. Ensuite, achetez un immeuble à revenus, tel qu’un 6 plex ou un 8 plex, et demeurez dans l’un des appartements de votre nouvelle acquisition afin de vous loger gratuitement et de profiter de la capitalisation de votre immeuble. En effet, suivant ce modèle, ce seront les locataires qui paieront votre hypothèque, ce qui augmentera considérablement l’argent qui restera dans vos poches.
  3. Si l’idée de gérer des locataires et des loyers ne vous emballe pas, vendez plutôt votre maison et achetez-en une plus petite en vue de vous éviter de payer une hypothèque. Encore ici, cette initiative vous permettra d’avoir plus d’argent dans vos poches.
  4. L’option la plus rentable selon moi est de vendre votre maison pour vous établir en logement. Ce faisant, imaginons que vous disposez d’un montant de 300 000 $ suite à la vente de votre maison que vous pourrez entièrement placer dans des prêts sur des immeubles. Cela vous permettra de devenir prêteur privé et de jouir de garanties sur les immeubles dans lesquels vous investirez. Plusieurs de mes amis retraités ont entrepris cette initiative à temps partiel et en fonction du taux de prêt sur les immeubles, qui varie entre 8 et 15 % par année. Cela leur permet de toucher un revenu annuel supplémentaire substantiel, et dans votre cas 45 000 $ sur 300 000 $. N’est-ce pas beau, cela?

En somme, ces 5 options représentent les solutions les plus rentables pour vous, considérant votre situation, à mon avis. Si l’initiative vous intéresse, je vous conseille fortement de recourir aux services d’un notaire ou avocat afin de bien concevoir les contrats qui serviront à vous protéger en cas de problème. Si vous avez d’autres questions à me poser sur l’immobilier, n’hésitez pas à me les envoyer, il me fera un plaisir d’y répondre.

Ghislain Larochelle

FacebookLinkedInTwitterGoogle+