Infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre gratuite sur l'immobilier paraissant à chaque jour.

Comment les banques font de l’argent avec vous!
Non classé

Les banques et les taux d’intérêt

On ne sait jamais quoi choisir entre un taux d’intérêt fixe ou variable sur notre hypothèque. Sachez que les banques font de l’argent avec vous quand les taux fixes montent de 1 % ou plus, mais aussi lorsque les spécialistes (journaux) spéculent des hausses de taux (qui se réalisent ou pas). Dans les faits, plus de 70 % des gens qui ont choisi un taux variable transfèrent leur produit sur un taux fixe (la très forte majorité des clients ont une tolérance aux risques plus faibles que ce qu’ils ont évalué au départ).

Leur stratégie de vente

De plus, les banques appellent leurs clients qui ont un intérêt à taux variables pour leur offrir un taux fixe. Elles ne se gênent pas pour rappeler ceux à qui elles ont vendu un taux variable que dans les années 90, ces taux étaient de 13 %, alors que la moyenne du taux fixe, depuis les 60 dernières années, est de plus ou moins 8 %. De quoi vous effrayer et vous faire changer d’idée! À partir de là, si vous effectuez ce changement, vous devenez les clients les plus payants pour les banques. Bien sûr, toutes les banques permettent de transférer sans frais leur hypothèque en taux fixe pour un terme égal ou plus long au terme restant à leur contrat.

Par contre, pour que tous les clients aient un taux variable intéressant ils doivent signer un engagement de 5 ans avec leur institution financière. Ces clients ne sont pas à la fin de leur terme et pour quitter leur banque ou leur caisse, ils doivent payer une pénalité; le montant équivaut à 3 à 6 mois d’intérêt. Ces clients ne sont pas en position de négocier avec leur institution financière, alors ils se font offrir le taux fixe affiché pour le terme restant et souvent pour un nouveau terme de 5 ans fixe et plus. Les taux d’intérêt, selon leur raisonnement, devraient toujours continuer à monter.

Que peut faire le consommateur?

Finalement, pour qu’un taux variable soit un choix rentable pour le consommateur, ils doivent demeurer avec ce produit, et ce, pour tout le terme auquel ils se sont engagés. De plus, ils devraient aussi choisir une institution financière virtuelle (ING Direct, MCAP, et First National, par exemple), car ces dernières n’ont pas de taux affichés. Si le consommateur n’est plus à l’aise avec leur taux variable, ils vont se faire offrir un taux fixe; mais au moins, ils vont se faire offrir automatiquement un «taux courtier» (au lieu du taux affiché). C’est une bonne chose, car le taux courtier est en moyenne 1.25 % à 2 % inférieur au taux affiché.

Si vous avez besoin de plus d’information, il me fera plaisir de répondre à vos questions.

André Marcoux
Courtier hypothécaire Multi-Prêts
418-929-6532

FacebookLinkedInTwitterGoogle+