Infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre gratuite sur l'immobilier paraissant aux 2 semaines.

Doit-on choisir un taux fixe ou variable pour une hypothèque ?
Achat Hypothèque Infolettre mensuelle

Imaginez que vous êtes assis en face de votre conseiller hypothécaire à la banque: il vous questionne longuement sur votre nouveau prêt hypothécaire. Comme dernière question, il vous demande finalement, après vous avoir demandé le terme qui vous convient et l’amortissement de votre hypothèque, voulez une hypothèque à taux d’intérêt fixe ou variable? Vous lui demandez, lequel est le mieux. Il vous répondra comme un bon avocat «cela dépend». Cela ne vous aide pas beaucoup n’est-ce pas? Le problème est que l’on ne peut pas prédire si les taux d’intérêt vont fluctuer en montant ou en descendant. Votre décision doit être prise selon votre tolérance aux risques et la souplesse de votre budget. Voici la différence entre les deux type de taux d’intérêt.

Taux d’intérêt fixe

Une hypothèque à taux fixe est assortie d’un taux d’intérêt «bloqué», inchangeable, pour tout le terme de l’hypothèque. Vous savez donc exactement ce qui vous attend, puisque vous connaissez :

  • le taux d’intérêt de votre hypothèque;
  • le montant de vos versements hypothécaires;
  • la répartition de votre paiement entre le capital et les intérêts;
  • l’amortissement de votre hypothèque, c’est-à-dire le temps que vous mettrez à la rembourser en entier.

Parcontre, il existe quelquers désavantages du taux fixe :

  • Il est généralement supérieur au taux variable;
  • Il ne vous permet pas de profiter des baisses de taux.

Le taux fixe convient plus particulièrement aux personnes qui aiment planifier leurs dépenses à moyen ou à long terme (certains taux fixes sont offerts sur dix ans) et qui détestent s’inquiéter sur l’évolution future des taux d’intérêt.

Taux d’intérêt variable

Une hypothèque à taux d’intérêt variable est un prêt hypothécaire assorti d’un taux d’intérêt qui peut varier pendant le terme du prêt. Le taux d’intérêt varie en fonction de l’évolution des taux d’intérêt du marché (il s’agit généralement des taux préférentiels des banques). Dépendamment du prêteur et du type de produit, les paiements hypothécaires peuvent être fixes ou ils peuvent varier si le taux d’intérêt change.

Toutefois, la mesure dans laquelle une hypothèque à taux d’intérêt variable est plus avantageuse qu’une hypothèque à taux d’intérêt fixe dépend de l’évolution des taux d’intérêt du marché pendant la durée du terme de votre hypothèque. Or, cette évolution est difficile à prévoir. Par exemple, entre 2000 et 2010, le taux directeur de la Banque du Canada a oscillé entre 0,25% et 6%, ce qui est tout de même assez significatif. Les désavantages du taux variable sont donc assez évidents:

  • Si les taux d’intérêt du marché augmentent pendant la durée du terme de votre prêt, votre taux d’intérêt augmentera aussi et vous paierez plus d’intérêt au prêteur.
  • Le hic, c’est que bon nombre en profitent pour acheter une plus grande maison, à la limite de ce qu’ils peuvent se permettre. Puis, dès que les taux commencent à monter, c’est la panique. N’ayant pas la marge de manœuvre nécessaire au budget pour absorber cette hausse des dépenses, ils opteront plutôt pour un taux fixe.
  • Peut-être pas la meilleure option pour les premiers acheteurs n’ayant pas beaucoup de flexibilité dans leur budget.

Mais comment en profiter alors?

  1. Prenez une hypothèque à taux variable. (Présentement 3%)
  2. Augmentez vos paiements mensuels comme un taux fixe (présentement le taux affiché d’un taux fixe est environ 5,29%)

Tant que le taux variable courant sera inférieur à 5,29%, vous rembourserez plus rapidement votre emprunt. Mais, dès que le taux courant montera au-dessus de 5,29%, vos mensualités augmenteront, mais plus modestement.

Les 50 dernières années

Si vous êtes réticent face aux hypothèques à taux variable, une étude indépendante réalisée par Dr Moshe Milevsky, professeur agrégé en finances de l’Université York, pourrait vous convaincre que l’hypothèque à taux variable n’est pas forcément synonyme de risque accru. Serait-il plus avantageux pour les Canadiens de financer leur hypothèque avec un taux variable à court terme qu’avec un taux fixe à long terme? Plusieurs continuent à se demander si de telles économies sont bel et bien réalisables et combien ils pourraient économiser. L’étude du Dr Milevsky fournit des preuves convaincantes. Récemment mise à jour, son étude se fonde sur les taux d’intérêt hypothécaires de 1950 à 2007, et révèle que :

  • En choisissant une hypothèque à taux variable, les clients auraient économisé 20 000$ en versements d’intérêts sur une période de 15 ans (pour une hypothèque de 100 000$).
  • Dans 89% des cas, ils auraient mieux fait d’emprunter à un taux préférentiel (variable) plutôt qu’à un taux fixe pour un terme de cinq ans.

Vous devez considérer votre maison comme un placement à long terme. Bien que soumise à des fluctuations périodiques, la valeur des placements augmente généralement à long terme. Par conséquent, plusieurs consommateurs sont prêts à investir à long terme, puisqu’ils savent que la valeur de leur placement augmentera. Il en est de même pour le choix du type de taux hypothécaire. Selon l’étude du Dr Milevsky, vous avez plus de chances d’économiser en optant pour un taux préférentiel (variable) qu’en spéculant sur les taux d’intérêt à court terme. Les conclusions de l’étude du Dr Milevsky sont convaincantes : une hypothèque à taux variable vous fera économiser. Mais la décision d’opter pour une hypothèque à taux variable dépend autant de votre tolérance au risque que de vos objectifs actuels et à long terme.

Ghislain Larochelle

FacebookLinkedInTwitterGoogle+