Infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre gratuite sur l'immobilier paraissant aux 2 semaines.

Comment rembourser ses dettes plus facilement?
Conseils fiscaux Hypothèque Santé financière

Rembourser ses dettes

Après plus de 20 ans à travailler comme serveuse dans un hôtel, Johanna souhaite pouvoir prendre sa retraite à 65 ans. Elle s’est acheté un condo il y a sept ans, et a fait un emprunt hypothécaire au taux de 2,94%, il y a deux ans. Elle désire rembourser ses dettes plus rapidement.

Que devrait-elle faire?

Avec un solde restant de 95 000$ sur 10 ans (versements de 916$ par mois) et un prêt-auto de 23 500$ au taux de 4,9% se terminant en décembre 2018 (391$ par mois), elle pose la question suivante; est-il avantageux d’accepter un prêt hypothécaire qui réunirait ces deux prêts à un taux fixe de 1,89% pour rembourser ses dettes?

Il lui faut tout d’abord s’assurer que le courtier hypothécaire peut effectivement obtenir un taux de 1,89% pour vous. Comment a-t-il pu vous obtenir un si bon taux et pour combien d’années celui-ci sera-t-il valide? Un taux si bas vient souvent avec de petites clauses en petits caractères. Pour certaines hypothèques à rabais, les remboursements anticipés, tout comme le refinancement pendant et à la fin de votre terme, sont impossibles. Souvent, malheureusement, plus l’offre est agressive, plus il s’applique de restrictions, et rembourser ses dettes n’est donc pas avantageux.

De plus, avant quoi que ce soit, il vous faut vérifier la baisse des paiements mensuels totalisant ici 1 307$ par mois. Pour un prêt de 1,89% sur une dette totale de 118 500$ répartie avec un amortissement s’échelonnant sur 10 ans, le paiement sera environ de 1 084$. On parle alors d’une économie de 223$ mensuellement sur la période du terme de cette nouvelle hypothèque.

Garde à la pénalité!

Ne l’oubliez pas : avant de pouvoir tirer profit de ce nouveau taux, vous aurez une pénalité à payer à votre présente institution. Dans ce cas, cette pénalité sera d’environ 1 625$. Ajoutons à cela les frais de notaire (1 000$), vous arriverez à un total de 2 625$. Vous économisez ainsi 223$, multiplié par 12 mois; ça donne un total de 2 676$ annuellement pour des frais de transfert de 2 625$. Il est important de comprendre que si ce taux réduit ne dure qu’une année et qu’ensuite vous revenez à un taux courant (3 ou 4%), il n’y a alors pratiquement aucun avantage à faire le grand saut. Un terme plus long sera avantageux seulement s’il n’est pas accompagné de trop de restrictions.

Les points essentiels

  1. Soyez sûr que le taux hypothécaire promis sera effectif pendant plus d’une année.
  2. Assurez-vous que la nouvelle institution financière (ou votre courtier hypothécaire) vous déniche un programme vous permettant de ne pas payer vos frais de notaire. Ils le font très souvent.
  3. Informez-vous auprès de votre présente institution de la pénalité imposée si vous vous retirez maintenant; un chiffre exact vous permettra de voir plus clair dans tous vos calculs.
  4. À l’aide de votre courtier hypothécaire, tentez de voir plus clair dans les clauses de l’hypothèque qui vous est proposée.

Ghislain Larochelle

FacebookLinkedInTwitterGoogle+