Infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre gratuite sur l'immobilier paraissant à chaque jour.

Les étapes pour profiter au maximum du prêt privé
Financement Non classé Prêteur privé

Le financement, c’est le nerf de la guerre en immobilier. Voici les 4 règles pour investir tout en utilisant le moins possible de votre propre argent, notamment grâce au prêt privé.

  1. Devenir propriétaire (1 à 4 portes)

Vous souhaitez investir en immobilier, mais vous êtes toujours locataire ? Arrêtez de payer dans le vide ! La première étape que vous devrez franchir, c’est de devenir propriétaire. En ce sens, le geste le plus logique sera d’acquérir un petit immeuble de 1 à 4 portes. Il peut s’agir d’une maison ou d’un condo (dans ce cas, on parle d’une porte) ou d’un petit plex (immeuble à logements allant jusqu’à 4 logements, donc 4 portes). Dites-vous que d’avoir des locataires vous permettra de rembourser plus rapidement votre investissement.

Aussi, le fait d’y habiter vous permettra de disposer de l’équité que vous accumulerez afin de procéder à votre deuxième investissement. Pour bénéficier d’une bonne équité plus rapidement, vous aurez intérêt à acheter votre immeuble à un prix se situant sous la valeur marchande.

  1. Acheter un premier immeuble multi-logements

Tôt ou tard, votre équité devrait vous permettre d’acquérir un premier immeuble multi-logements. (On parle de multi-logements dans le cas d’un immeuble de 5 portes et plus.) Ici, vous n’aurez idéalement pas besoin de financer cet achat avec vos ressources personnelles.

De plus, il est indispensable de connaître la valeur économique de l’immeuble que vous vous apprêtez à acheter. Dites-vous que tout n’est pas dit dans la fiche descriptive de l’immeuble. Vous devrez pousser votre investigation un peu plus loin. La meilleure manière, c’est de faire une offre d’achat sur l’immeuble qui vous intéresse, pour ensuite visiter les lieux et voir ce qui peut être optimisé. À cette étape, votre objectif sera d’en augmenter les revenus, et accessoirement, d’en réduire les dépenses.

  1. Maximiser votre équité

Vous souhaitez doubler, puis quadrupler (et ainsi de suite) la valeur de votre parc immobilier ? Il serait dommage d’utiliser l’entièreté de votre équité pour n’acheter qu’un seul immeuble additionnel. C’est ici qu’entre en scène l’utilité du prêt privé.

Au moment d’utiliser votre équité pour acheter d’autres immeubles, vous pouvez séparer cette somme en plusieurs petites mises de fonds que vous pourrez compléter avec l’apport d’un prêteur privé. Cet apport complétera celui de la banque, qui ne tient compte que de l’équité qui est à votre disposition. Le prêteur privé lui tient compte de vos projets d’investissement, et de leur perspective de rendement.

  1. Spéculer (Flip)

Le flip est un bon complément à l’utilisation de votre équité disponible. Les revenus que vous pourriez obtenir en flippant pourront vous aider à acquérir plus rapidement le parc immobilier de vos rêves.

Le même principe s’applique : vous avez tout intérêt à verser le moins possible de votre argent personnel ! Allez d’abord chercher du financement à la banque. Utilisez ensuite le prêt privé pour compléter votre mise de fonds.

Ici aussi, il est important de repérer un bon deal, afin de pouvoir payer le moins cher possible l’immeuble que vous souhaitez flipper. Afin de revendre rapidement, gardez en tête que ce sont les petites maisons qui se revendent le plus rapidement. Les grosses maisons prennent souvent plus de temps à revendre.

Enfin, si vous vous sentez prêt à flipper un immeuble, prévoyez que le processus puisse vous demander beaucoup de ressources. Si vous rêvez d’indépendance financière, ce n’est peut-être pas encore le moment de quitter votre job ! C’est pourquoi, avant de vous lancer, vous devez vous assurer d’avoir un revenu fixe et stable.

Progressivement, vous pourrez mettre en place votre système, et vous pourrez jouir éventuellement de la liberté de dire « bye bye boss ! »

 

FacebookLinkedInTwitterGoogle+