Louer son chalet, est-ce rentable ?
Achat Infolettre mensuelle

L’automne est le meilleur temps de l’année pour acheter un chalet, car les prix sont au plus bas de l’année. Devrait-on louer son chalet, est-ce rentable? Nombreuses sont les familles qui possèdent une résidence secondaire (roulotte, condo, chalet, etc.) et nombreuses sont celles qui mettent cette résidence en location saisonnière.

Une tendance à la hausse

Au cours des dernières années, le nombre de chalets mis en location est en croissance constante. Donc, si vous possédez un chalet et que vous n’y allez pas souvent, alors vous avez très probablement intérêt à en tirer profit en le louant. Louer son chalet, l’été ou l’hiver peut représenter un revenu intéressant. La nature sauvage, l’air pur, le paysage magnifique, la proximité des stations de ski ou tout simplement le calme, les arguments sont nombreux pour expliquer une location des chalets à la hausse.

La concurrence se fait donc de plus en plus rude et les chalets se parent sous différents thèmes en décoration pour satisfaire les exigences des locataires bien renseignés ou fins connaisseurs. Un véritable investissement s’impose donc pour les propriétaires. Décoration, jardinage et entretien sont nécessaires pour séduire les visiteurs qui n’hésitent pas à payer des tarifs de location de plus en plus élevés.

Les lois au Québec

Au Québec, la location est possible pour de courtes périodes de temps. Cela ne vous rendra certainement pas millionnaire du jour au lendemain, mais cela pourrait au moins amortir les coûts de possession sur le revenu du loyer et vous assurer un revenu complémentaire. Il faut cependant faire attention, car il y a des municipalités qui ne permettent pas la location à court terme de chalet, que ce soit à la journée, à la semaine et même au mois. Le but est de ne pas transformer votre chalet en hôtel ou en gîte touristique, car si c’est le cas, plusieurs règlements provinciaux supplémentaires devront être respectés.

Les dépenses à prévoir

Des dépenses sont néanmoins à prendre en considération. Vous devriez en effet vérifier la rentabilité de votre projet de location en prenant en compte les différentes dépenses : décoration, nettoyage, agence de location, entretien, assurance, assurance hypothécaire, hypothèque. Il y a également les dépenses indirectes liées principalement à l’impôt, car si vous louez votre chalet, vous pourriez payer plus d’impôts, car vous réalisez un revenu. En effet, la location de votre chalet, considérée comme résidence secondaire et donc comme un bien à usage personnel, entraîne alors un changement de son utilisation vers un bien qui produit des revenus. Il y a donc un impact fiscal à vérifier auprès de votre comptable ou fiscaliste.

Louer son chalet ou ne pas le louer, telle est la question

Louer son chalet s’agit d’un investissement rentable. Il faut en premier lieu, comptabiliser vos éventuelles dépenses et vos revenus de location potentiels, et calculer, en second lieu, votre revenu locatif net. Suite à ces calculs, vous pourrez décider si oui ou non vous désirez louer votre chalet.

Découvrez la formation “S’enrichir grâce au chalet locatif” afin d’en savoir plus au sujet de la location de chalet.

Ghislain Larochelle



Décharge légale