Infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre gratuite sur l'immobilier paraissant aux 2 semaines.

Quatre stratégies pour améliorer votre retour sur investissement
Achat Calculs Dépense Immeuble à revenus Investissement

Les meilleurs investisseurs immobiliers n’investissent pas pour la couleur de la brique, non plus pour l’esthétisme des platebandes et encore moins pour les beaux yeux du concierge. Ils le font avant tout pour le retour sur l’investissement.

Combien ça rapporte ? Telle est la question.

À court terme, c’est facile à prévoir. Mais à plus long terme, ce n’est pas toujours évident. Heureusement, il existe plusieurs méthodes qui permettent d’augmenter le retour sur l’investissement. Voici les quatre principales.

1- Augmenter vos revenus

Augmenter les revenus d’un immeuble permet d’en augmenter la valeur nette. D’abord, vous pouvez augmenter les loyers, mais ce n’est pas toujours gagné d’avance. Une option plus facile serait d’agrémenter votre offre de services, notamment en installant des machines qui récoltent de l’argent. Pensez à des laveuses, des sécheuses ou encore des machines distributrices. Vous pouvez également investir dans un forfait internet illimité, pour ensuite vendre l’accès à vos locataires.

À l’extérieur des murs de votre immeuble, vous pouvez aussi tarifier l’accès au stationnement. Par souci de sécurité et pour éviter les contraintes municipales, beaucoup de locataires qui possèdent une voiture évitent de se stationner dans la rue. De plus, en ville, l’absence d’espace pour garer les voitures crée un besoin, ce qui augmente la valeur de votre stationnement. Aussi, vous pourriez utiliser le toit ou encore la façade pour y apposer un panneau publicitaire, à condition que l’emplacement de votre immeuble s’y prête et que la réglementation municipale le permette.

2- Diminuer les dépenses de fonctionnement

Une autre méthode de bonifier le retour sur investissement de votre immeuble, c’est d’en diminuer les dépenses de fonctionnement. Vous pouvez transférer certaines dépenses aux locataires, par exemple les frais d’électricité. Avec les hivers que nous avons, cette manière de faire sera particulièrement payante lorsqu’il fait très froid.

Il est également payant de miser sur la rétention de vos locataires. Vous éviterez le risque d’être aux prises avec un logement vide et limiterez les frais d’affichage et de recherche.

Aussi, n’oubliez pas de négocier. En immobilier, il y a beaucoup de choses qui se négocient. Vous pourriez non seulement économiser sur le prix d’achat de votre immeuble, mais aussi sur celui de vos assurances, sur les frais d’entretien et de réparation.

3- Utilisez l’effet levier

Acquérir un immeuble c’est bien. Mais c’est encore mieux si cette acquisition vous permet éventuellement d’en acquérir un deuxième, puis un troisième et ainsi de suite ! Il suffit, au bout d’un certain temps, d’utiliser l’équité accumulée pour multiplier les acquisitions et donc bonifier votre retour sur investissement. En achetant des deals et en évitant les erreurs que d’autres ont déjà commises avant vous, ce processus se fera tout naturellement. (N’hésitez pas à vous entourer d’un coach !)

4- Ne pas avoir peur de vendre

Il viendra un moment où il sera plus opportun de vendre votre immeuble plutôt que de le conserver. Si vous flairez une opportunité, vous pourriez vendre pour ensuite investir dans un immeuble plus rentable.

Mais il n’est pas toujours évident de statuer s’il faut vendre ou non. C’est pourquoi il est important de s’entourer des personnes qui sauront vous conseiller ; pensez à un comptable, un gestionnaire, un fiscaliste, un avocat, et bien sûr un coach d’expérience.

FacebookLinkedInTwitterGoogle+