Infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre gratuite sur l'immobilier paraissant à chaque jour.

La consolidation bancaire: comment ça marche?
Achat Hypothèque

Un consolidation hypothécaire est de mise pour investir ou éliminer vos dettes à haut taux d’intérêt. Vivant dans une société de consommation où la tendance vers le surendettement est encouragée, plusieurs personnes se trouvent à payer jusqu’à 20 % d’intérêt sur diverses dettes alors qu’ils ont des milliers de dollars d’équité sur leur propriété. Cette stratégie consiste à consolider ses dettes par le biais de l’hypothèque. C’est une option extrêmement avantageuse pour un propriétaire ayant plusieurs dettes à taux d’intérêt élevés ou pour quiconque ayant simplement besoin de liquidité à bas taux d’intérêt.

Exemple n°1 de consolidation

Prenons l’exemple de consolidation suivante : M. Léger est propriétaire d’une maison dont la valeur marchande est de 200 000 $. Il a une hypothèque dont le solde est de 120 000 $ à 5 % d’intérêt, amorti sur 25 ans. Il a aussi 47 000 $ de dettes établies comme suit : 2 cartes de crédit totalisant 17 000 $ avec un taux de 18 % d’intérêt, une marge de crédit de 15 000 $ à 9 % d’intérêt et un prêt-auto de 15 000 à 8,5 % d’intérêt. Supposons que le total de ses paiements mensuels est 2280 $, dont 700 $ pour son hypothèque.

Il décide de refinancer 90 % de la valeur de sa propriété (180 000 $) pour payer ses dettes. Son nouveau versement hypothécaire sur 180 000 $ est 1046 $ et 60 000 $ lui seront remis chez le notaire pour payer ses dettes totalisant 47 000 $. Il pourra même utiliser la balance (13 000 $) pour cotiser à son REER, faire des rénovations ou même partir en vacances. Il aura maintenant un seul paiement mensuel de 1046 $ comparativement à 2280 $, ce qui lui fait 1234 $ de plus dans ses poches chaque mois. Ce calcul préserve l’amortissement original de l’hypothèque; mais s’il le désirait, M. Léger pourrait aussi augmenter l’amortissement et garder un paiement hypothécaire similaire à celui qu’il avait avant la consolidation ou bien faire un investissement qui paiera la différence du montant mensuel.

Cette option de consolidation procure l’avantage d’un seul paiement mensuel à taux d’intérêt beaucoup moins élevé. Dans certains cas, elle peut même aider un emprunteur à améliorer sa cote de crédit en ayant moins de dettes, donc moins de risque de retard de paiement. Il faut par contre prévoir des frais de notaire et des frais de pénalité de remboursement anticipé lorsque le refinancement est effectué en cours de terme hypothécaire. Ces frais sont par contre minimes comparativement aux frais d’intérêt épargné et ils sont ajoutés sur la nouvelle hypothèque, donc vous n’avez pas d’argent à sortir de votre poche.

De façon générale, une consolidation hypothécaire peut s’avérer être la solution idéale si vous avez besoin de liquidité à bas taux d’intérêt; que ce soit pour payer des dettes, pour effectuer des rénovations ou encore pour maximiser vos REER ou autre type d’investissement!

Exemple n°2 de consolidation

Voici un deuxième exemple pour vous démontrer comment plusieurs personnes réussissent à augmenter leurs revenus mensuels en utilisant l’équité de leur maison. Supposons les mêmes données pour M. Léger, mais sans les dettes : une maison de 200 000 $ avec un solde hypothécaire de 120 000 $. M. Léger décide de refinancer pour aller chercher le 60 000 $ d’équité qui dort dans ses murs.

Sur 25 ans, le solde de 120 000 $ lui donnait des versements hypothécaires d’environ 700 $. Pour aller chercher le 60 000 $ d’équité en refinancement, nous amortirons le prêt sur 35 ans pour avoir le plus bas versement hypothécaire possible. En gardant le même taux de 5 % (ce qui est plus haut que le taux possible à obtenir ces temps-ci), une hypothèque de 180 000 $ amorti sur 35 ans donnera à M. Léger des versements d’environ 900 $; soit 200 $ de plus qu’avant le refinancement. Le 60 000 $ d’équité, placé à un taux de 12 % (assez facile à trouver en immobilier), vous rapportera 7200 $ d’intérêt au courant de l’année. Cela vous donne 600 $ auquel vous venez soustraire 200 $ d’intérêt que vous payez de surplus sur votre hypothèque (qui est déductible d’impôt, soit dit en passant). Vous avez un profit net de 400 $ par mois, tout simplement en changeant de stratégie financière au niveau de l’hypothèque.

N’hésitez pas à me contacter pour voir comment vous pourriez profiter de ce processus simple et facile, et combien vous pourriez épargner plus à chaque mois! Il me fera plaisir de trouver la stratégie la plus appropriée à vos besoins.

Par Chantal Gagnon, Courtière hypothécaire

FacebookLinkedInTwitterGoogle+