Infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre gratuite sur l'immobilier paraissant à chaque jour.

Les 10 peurs de l’investisseur immobilier
Lâcher sa job et devenir investisseur

10 peurs

L’investissement immobilier est, pour plusieurs personnes, une terre inconnue vers laquelle on n’ose pas s’aventurer. En affaires, c’est un peu la même chose : il faut sortir de sa zone de confort et démystifier ses peurs pour réaliser que le jeu en vaut parfois la chandelle. Voici les 10 peurs que l’investisseur immobilier doit apprendre à surmonter.

1. La peur de s’engager

S’engager peut effrayer, car on s’attarde aux dépenses immédiates au lieu de penser aux bénéfices à long terme. Projetez-vous dans l’avenir et pensez aux retours sur investissement qui vous attendent en investissant dans un immeuble.

2. Ne pas gagner assez d’argent

Si vous souhaitez revendre votre immeuble au plus vite, il est possible que le montant de la vente n’atteigne pas celui souhaité. Il faut donc être patient et persévérant, car un bien immobilier prend de la valeur avec le temps. Si vous souhaitez un rendement immédiat et régulier, louez votre bien!

3. Devoir emprunter une grosse somme d’argent

Louer votre immeuble vous permettra d’assurer le paiement de vos emprunts, des taxes et des réparations éventuelles, donc moins de stress.

4. Les frais d’entretien ou de réparation à payer

Si vous décidez de louer votre immeuble pour obtenir un rendement constant, vous devrez assumer un certain nombre de responsabilités liées à l’entretien de l’appartement. Faire réparer la tuyauterie, le toit, la fenestration… Cela implique des coûts. Mais pour assumer cette charge sans contraintes, il suffit de s’organiser. Chaque fois que vous percevrez votre loyer, vous pourrez en mettre une partie dans un compte dédié aux travaux de réparation et d’entretien.

5. Être à la disposition du locataire

En échange du paiement du loyer, le locataire s’attend à ce que le propriétaire soit disponible en cas de problème. Rassurez-vous : il est rare qu’un locataire vous appelle pour changer une ampoule. Si vous ne voulez pas être sollicité, vous pouvez toujours faire appel à une agence offrant des services de gestion immobilière.

6. Subir la crise économique

C’est normal d’avoir peur qu’un bien dans lequel on a investi perde de sa valeur à cause du ralentissement économique. C’est pourquoi il est important de bien se renseigner sur les cycles du marché immobilier avant de mettre son bien en vente. En revanche, en période de crise, c’est souvent le bon moment pour investir; l’immobilier devient plus abordable et vous avez toutes les chances de voir la valeur de votre bien augmenter avec le temps.

7. Ne pas être un expert en immobilier

Vous n’avez pas besoin d’un diplôme dans le secteur immobilier pour investir dans ce domaine. Écoutez d’abord votre instinct, si vous pensez qu’un bien en vaut la peine, c’est certainement le cas. Vous pouvez ensuite faire confirmer votre intuition par un coach en immobilier qui pourra vous aider.

8. Ne pas réussir à louer son immeuble

Si votre immeuble est bien entretenu, que son prix de location n’est pas surélevé par rapport au prix du marché, vous trouverez preneur. Diffuser votre offre sur les réseaux sociaux ou les sites de logements à louer permettra d’attirer les intéressés.

9. Avoir un locataire peu fiable

En affaires, le risque de se frotter à de mauvais payeurs existe toujours et nourrit certainement vos peurs. Il peut arriver qu’un locataire ne paye pas son loyer, mais dans ce cas, vous n’êtes pas seul : vous pouvez recourir à la Régie du Logement qui vous aidera à appliquer vos droits en tant que propriétaire. Comme je le dis souvent lors de mes formations, cela représente un des risques du métier.

10. Prendre un risque

Investir, c’est de risquer de perdre l’argent. C’est pourquoi il est important d’estimer au préalable les rendements que votre bien peut générer. Plus on en connaît, moins on prend de risques. Pensez aussi à investir en vous-même par de la formation.

Ghislain Larochelle

FacebookLinkedInTwitterGoogle+