Infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre gratuite sur l'immobilier paraissant à chaque jour.

Les 4 plus grandes peurs de l’immobilier!
Infolettre mensuelle Non classé

Trop souvent, j’entends des gens me dire qu’ils ont peur de se lancer en immobilier, et ce, pour des raisons injustifiées. Parmi les motifs les plus courants que j’entends, on retrouve «Je ne connais rien là-dedans», «Je vais manquer de temps» ou encore «Je suis cassé comme un clou». Permettez-moi d’examiner ce qui se cache derrière les quatres plus grandes peurs en immobilier afin de démontrer à quel point elles sont bien souvent non fondées.

1. «Je ne connais rien là-dedans»

Ici, c’est la peur de se tromper et de vivre des cauchemars qui empêche les gens d’investir en immobilier. Or, on n’apprend pas à devenir skieur alpin du jour au lendemain. Cela prend de l’entrainement et de la pratique. Si vous essayez de dévaler des pentes sans vous être d’abord pratiqué, les risques de chute sont plus élevés. Le même principe s’applique au domaine de l’immobilier. Si vous voulez investir, vous devrez apprendre les bases et accepter qu’au début, vous puissiez tomber, afin de mieux vous relever par la suite.

2. «Je n’ai pas d’argent»

L’un des plus grands mythes à propos de l’immobilier est que les gens croient que parce qu’ils n’ont pas d’argent, ils ne pourront pas investir. Or, il n’y a rien de plus faux. Saviez-vous que 50 % des participants à mes formations en immobilier qui ont décidé d’investir n’avaient pas un sou au départ? La raison est simple : il existe des techniques (moins connues du grand public) qui permettent de se lancer dans l’immobilier sans avoir beaucoup d’argent dans son compte épargne. Par exemple, saviez-vous qu’il peut vous coûter moins cher de devenir propriétaire occupant d’un duplex ou d’un triplex que de vivre en logement ou dans une maison unifamiliale?

3. «Je vais manquer de temps»

La peur de manquer de temps n’est pas une raison valable, puisqu’il y a des gens qui sont dotés d’un bon flair pour l’immobilier et qui sont capables de repérer facilement et rapidement les immeubles intéressants et de les acheter. Par la suite, tout le travail peut être réalisé par des gestionnaires d’immeubles. Ceux-ci peuvent s’occuper d’effectuer les dépôts dans le compte bancaire, de payer les factures et de prévoir les réparations nécessaires pour maintenir la propriété en bon état. En déléguant les tâches de gestion, le propriétaire de l’immeuble a la tête tranquille et peut continuer de vaquer à ses autres occupations.

4. «J’ai peur de prendre un trop gros risque financier»

Si vous achetez le bon immeuble dans le bon secteur, le risque de perdre de l’argent est minime. Le principal danger qui guette les futurs acheteurs est de payer un immeuble beaucoup trop cher pour ce qu’il vaut. Or, en vous informant et même en demandant l’avis d’experts en immobilier, le risque est moindre et donc, vous risquez de faire beaucoup plus d’argent que d’en perdre.

Mes conseils pour augmenter vos chances de réussite en immobilier

  • Informez-vous auprès d’experts et n’hésitez pas à bonifier vos connaissances en immobilier, que ce soit par l’entremise d’écoute de CD, de formations ou encore de conférences.
  • Arrêtez d’écouter les autres qui ne connaissent rien dans le domaine et qui vous donnent des conseils à travers leur chapeau. Il est préférable de payer pour obtenir de vrais conseils avisés en immobilier.
  • Entourez-vous de professionnels compétents qui vous permettront d’économiser du temps; ultimement, cela vous permettra d’épargner de l’argent.

Ghislain Larochelle

FacebookLinkedInTwitterGoogle+