Est-ce le bon temps d’acheter un chalet?
Chalet Conseils affaires Coûts Deals Financement Investissement

L’été arrive et plusieurs personnes songent à acheter un chalet. Le moment est-il bon pour le faire? J’en jase avec notre expert sur le sujet!

Je me suis récemment entretenu avec Patrick Poulin, qui est notre coach expert spécialisé en chalet locatif et diplômé du coaching double Immofacile ainsi que du coaching VIP. Selon lui, le moment est bon pour acheter un chalet, surtout si c’est pour y faire de la location à court terme. 

Voici un résumé de la discussion que nous avons eue. 

GHISLAIN : Peux-tu nous parler de l’année 2020?

PATRICK : 2020 a été une année de changements. Au début, on eut beaucoup d’incertitudes puisqu’on a été complètement arrêtés pendant deux mois. Il a aussi fallu s’adapter à plusieurs changements de règles sanitaires. Comme le dit l’expression, « on a dû se tourner sur un dix cent. »

Quand la pandémie et toutes les mesures ont été annoncées, on s’est dès le départ attendu à une très mauvaise année. On s’attendait à perdre nos clients internationaux, et on se demandait si les Québécois allaient les remplacer. Bref, le niveau d’incertitude était très élevé. 

Finalement, les Québécois se sont rués sur les chalets et 2020 a été une très bonne année pour la location de chalet. Personnellement, je possède 10 chalets locatifs (dont 7 détenus en partenariat). En 2020, ces 10 chalets auront généré des revenus de 791 000 $, ce qui est bien au-delà de nos espérances. Seulement en décembre, les revenus ont été de 131 000 $. 

G : Pourquoi depuis environ 5 ans le chalet locatif est-il aussi populaire ?

P : On surfe actuellement sur la vague de la location à court terme et de Airbnb. Seulement au Québec, les revenus générés par Airbnb augmentent de 40 % par année en moyenne. En région, l’augmentation est de 50 %. 

Les gens sont de plus en plus mobiles et la Covid a accéléré les choses. Beaucoup de travailleurs louent des chalets pour venir y travailler. Ce n’est pas pour rien qu’on me demande de plus en plus quelle est la vitesse de l’internet ; le télétravail y est pour quelque chose, tout comme les cours à distance suivis par les enfants.

G : Que recommandes-tu à quelqu’un qui veut acheter un chalet locatif et en vivre rapidement ?

P : Il ne faut pas hésiter à se lancer, puisque la location de chalet permet de rapidement générer de bons revenus. 

Quand j’ai commencé à investir en immobilier, ma première réflexion a été d’aller vers les flips parce que je voulais avoir des revenus rapidement. Mais j’aurais dû commencer avec le chalet locatif puisque ça m’a pris moins d’un an pour avoir les liquidités dont j’avais besoin pour vivre. 

À l’heure actuelle, les 3 chalets que je possède à mon nom (donc excluant les 7 autres détenus en partenariat) me procurent un revenu net de 110 000 $ par année. 

G : Que vois-tu dans ta boule de cristal pour 2021?

P : Je crois qu’on se dirige vers une sortie de crise pour la fin de l’année. Après cela, on n’aura plus les contraintes qu’on a eues en 2020 et pour le début de 2021.

Sinon, dans une perspective plus large, la location à court terme a vraiment le vent dans les voiles et je pense qu’on est encore au début de la vague. La tendance avait été amorcée avant la Covid-19, mais la demande pour ce type de location continue d’augmenter partout à travers le monde. 

Il faut aussi considérer le fait que c’est de plus en plus difficile pour monsieur madame Tout-le-Monde de mettre un logement sur le marché de la location à court terme. Beaucoup de grandes villes et d’arrondissements l’interdisent. Par conséquent, il faut souvent aller en périphérie des points d’attrait pour louer un chalet. L’offre a donc tendance à se réduire et la demande augmente. 

Si vous souhaitez acheter un chalet et le louer, cette situation est donc bonne pour vous, puisqu’il y a une rareté sur le marché de la location. 

Par contre, les chalets sont de plus en plus difficiles à financer. Si vous souhaitez obtenir du financement en utilisant vos propres ratios ABD et ATD, c’est très difficile. Souvent, la banque va vous demander un apport personnel minimum de 50 %. 

Mais il existe des manières d’acheter un chalet et d’en faire la location sans que cela vous coûte un bras et une jambe. J’enseigne d’ailleurs comment le faire dans la formation S’enrichir grâce au chalet locatif

Vous souhaitez tout connaître sur le chalet locatif?

Et si je vous disais que certaines erreurs sont très coûteuses et que certains trucs du métier valent leur pesant d’or, aimeriez-vous en savoir plus?

Chez Immofacile, c’est exactement pour cela que nous avons créé la formation S’enrichir grâce au chalet locatif. Au menu : le processus d’achat, comment sélection de la région, achat, l’inspection (qui diffère de l’inspection d’une maison), l’automatisation de la business, les outils de gestion et plus encore.

Si ça vous intéresse, je vous invite à cliquer sur le lien en bas pour vous inscrire. Notre formateur Patrick Poulin va vous révéler TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR pour acheter un chalet locatif afin d’en tirer profit.

→ JE VEUX DÉCOUVRIR TA FORMATION SUR LE CHALET LOCATIF ←

→ Êtes-vous inscrit à mon INFOLETTRE GRATUITE? J’y dévoile des actualités, des scoops ainsi que plusieurs anecdotes divertissantes sur ma vie d’immopreneur.

→ Connaissez-vous le GROUPE FACEBOOK IMMOPRENEUR? Chaque semaine, plusieurs milliers de membres sont actifs pour réseauter et échanger leurs connaissances ! Les coachs d’Immofacile y sont également présents pour vous conseiller dans vos projets ! De plus, c’est gratuit… Qu’attendez-vous ? Venez nous rejoindre !

 



Décharge légale