Négocier son hypothèque et sauver des milliers, c’est possible et ça s’apprend!
Achat Hypothèque Infolettre mensuelle

J’ai reçu récemment un courriel d’une lectrice me demandant comment faire pour avoir le meilleur taux possible pour son hypothèque. Il y a probablement plusieurs personnes qui se posent la même question. Voici donc quelques techniques pour vous aider à négocier votre hypothèque.

Comment mieux négocier votre hypothèque:

1. Analysez le taux variable et le taux fixe

Vous pouvez économiser beaucoup d’argent en regardant attentivement les différences entre le taux fixe et le taux variable. Les propriétaires qui renouvèlent leur hypothèque ou ceux qui achètent une nouvelle maison hésitent entre choisir un taux d’intérêt fixe ou variable. Je ne peux pas prévenir l’avenir malheureusement, mais ces courbes vous donnent un bon aperçu. Elles suivent généralement un cycle quelque peu prévisible comme le flux et reflux des vagues.

2. N’acceptez pas la première offre

Saviez-vous que les représentants ou les directeurs de banque sont rétribués sur la rentabilité? Si vous rejetez la première offre, vous augmentez vos chances d’en avoir de meilleures.

3. Ne vous fiez jamais au taux affiché

Les taux sont très négociables. Si vous avez une offre ferme avec le taux affiché, allez vite ailleurs.

4. Pensez utiliser les services d’un courtier hypothécaire

Ne négligez pas de contacter un courtier hypothécaire qui peut négocier votre hypothèque pour vous auprès de 10-15 banques différentes. Si vous n’aimez pas négocier ou que vous n’avez pas le temps, envisagez cette option. Il y a plusieurs bonnes compagnies qui offrent ces services. N’ayez pas recours aux courtiers hypothécaires seulement pour aller négocier avec votre banque, suite aux taux qu’ils vous ont proposés. Ces courtiers sont des travailleurs indépendants et sont payés seulement lorsqu’ils signent une hypothèque, ne les faites pas travailler pour rien. Finalement, demandez une préapprobation hypothécaire avant de faire une première offre d’achat. Négocier votre taux avant l’achat, vous serez donc en mesure d’estimer les paiements à effectuer et le prix maximum à payer.

5. Prenez soin de votre cote de crédit

Meilleure sera votre cote de crédit, meilleurs seront les taux qui vous seront offerts. Ce n’est pas assez de savoir que vous avez une bonne cote de crédit, il faut connaître votre pointage précis qui vous aidera lors de la négociation. Un pointage de 750 en montant est considéré excellent, tandis qu’un pointage inférieur à 650, c’est presque impossible d’obtenir un prêt hypothécaire.

6. Choisissez le bon terme

Le terme du prêt est le montant fixé pour une possibilité de renégociation de votre prêt. Le terme peut-être renouvelable entre 1 et 10 ans ou non, dépendamment si vous avez atteint votre période d’amortissement. Ainsi, plus l’échéance du prêt est longue (sa période d’amortissement), moins vos paiements seront élevés. Par contre, plus le terme sera court, moins le taux sera élevé. La plupart des gens choisissent un terme de 5 ans se disant qu’ils n’auront pas de stress si les taux augmentent. J’ai lu quelque part que 85 % des gens qui prennent un terme de 5 ans et plus «cassent» leur hypothèque avant la fin. La banque les oblige donc à payer une pénalité. Où croyez-vous que les banques font leur argent?

7. Une hypothèque avec remise en argent?

Une hypothèque avec remise en argent est une arme à double tranchant. Une main te remet de l’argent à la signature et l’autre t’enlève un gros profit de tes poches chaque année. Allez lire mon article «Une hypothèque avec remise en argent, est-ce une bonne affaire?» pour comprendre comment épargner de l’argent avec votre hypothèque.

Ghislain Larochelle



Décharge légale