Infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre gratuite sur l'immobilier paraissant à chaque jour.

Dettes et maisons en location: quoi faire en cas de séparation?
Conseils fiscaux

Un lecteur cherche à se sortir de cette impasse et me demande conseil: «Je viens de me séparer de ma conjointe avec qui j’ai acheté de l’immobilier. Je possède une maison avec une hypothèque de 110 000$ dont la valeur est de 330 000$. Je loue une chambre à 400$/mois et je suis aussi copropriétaire de 3 autres maisons payées avec mon ex-conjointe. Celle-ci réside dans l’une d’elles, j’habite dans une autre et nous louons la troisième pour 760$/mois. Ma carte de crédit affiche un solde de 22 000$ et, comme je suis pour le moment sans travail, les banques ignorent mes demandes.» Que faire avec ses dettes en cas de séparation?

Une séparation, c’est faire le ménage de ses actifs

Voici ce que j’ai à lui répondre: vous devez tout d’abord faire le ménage de vos actifs de façon à épargner sur des frais éventuels d’avocat. Comme vous avez la chance d’avoir ― pour le moment ― une bonne entente avec votre ex-conjointe, profitez-en pour lui rendre ce qui lui revient de droit, même si cela veut peut-être dire devoir vendre une de vos maisons pour y arriver. En posant toutes vos questions à un comptable, vous pourriez aussi trouver une façon de diviser les avoirs sans devoir vendre dans votre cas.

En plus de la séparation, le fait de posséder un solde de carte de crédit aussi élevé (22 000$) doit certainement ajouter un stress supplémentaire dans votre vie. Après tout, un montant de 22 000$ sur une carte de crédit à 1% de taux d’intérêt représente des frais d’intérêt mensuels de 350$ par mois (sans même réduire le solde). Je vous invite à tenter de consommer avec grande modération et à oublier toute dépense qui n’est pas essentielle. Plus longtemps vous resterez sans emploi, plus lourd ce fardeau sera à porter.

Envisagez les services d’un prêteur privé

Si le prêteur privé temporaire n’offre aucune solution miraculeuse (ni de taux d’intérêt à 3% afin de rembourser les dettes de carte de crédit), il est tout de même possible de faire affaire avec lui en utilisant l’équité sur une de vos maisons. Malgré tout, vous ne gagnerez que quelques pourcentages d’intérêt, car les prêts se trouvent souvent entre 10 et 15% d’intérêt.

Agissez!

  • Séparez vos avoirs avec votre ex-conjoint ou conjointe.
  • Faites tout ce que vous pouvez pour faire disparaître vos dettes de carte de crédit. Je vous recommanderais de vendre une de vos propriétés (qui ne possède certainement pas un rendement de 19% par année, comme c’est le cas pour votre carte de crédit).
  • Demandez l’aide d’un professionnel afin de trouver la meilleure façon de vous en sortir.
  • Trouvez rapidement un emploi pour pouvoir acheter à nouveau, dans quelques années, une autre maison en location. N’oubliez pas que tout ce dont les banques tiennent compte, c’est d’un revenu régulier déposé dans votre compte.

La séparation de couple n’est jamais simple, surtout lorsque ça implique des biens immobiliers et des dettes. Il faut parfois ― et surtout en immobilier ― reculer légèrement pour se permettre d’avancer plus solidement par la suite. Bon courage!

Ghislain Larochelle

FacebookLinkedInTwitterGoogle+