Au Québec, les poursuites contre les vices cachés, ou la garantie de qualité, sont au tableau des 5 poursuites les plus fréquentes! À partir de la découverte du vice caché, le nouvel acheteur a trois ans pour poursuivre l’ancien propriétaire. C’est pour cette raison juridique qu’un investisseur immobilier peut être poursuivi 5 ans, 10 ans, 15 ans 20 ans et même plus après avoir vendu sa propriété. Vice caché indemnisable Il y a principalement 9 conditions cumulatives pour qu’une poursuite en vices cachés soit gagnée. 1- Existence d’un vice : un […]

Lire la suite...
FacebookLinkedInTwitterGoogle+

La tenue de livres, c’est souvent la grande corvée des investisseurs. Pourtant, il s’agit d’un aspect des plus importants pour investir en immobilier. Une saine gestion de votre comptabilité est capitale ; d’une part pour mesurer la croissance et le succès de vos investissements, et d’une autre pour vous prémunir face à l’impôt. Voici 8 erreurs fréquentes que j’observe souvent : De petits oublis trop fréquents Il est très facile d’oublier de petites dépenses anodines et d’égarer des reçus d’achat. Sur le coup, rien d’inquiétant. Mais tôt ou tard, ces petits oublis […]

Lire la suite...
FacebookLinkedInTwitterGoogle+

Connaissez-vous le «crowdfunding», ou aussi appelé financement participatif ou sociofinancement? De plus en plus populaire depuis quelques années, celui-ci consiste à se servir d’internet pour récolter des fonds pour un projet. Mais est-ce possible de financer sa mise de fonds avec le «crowdfunding»? Petit tour d’horizon. Qu’est-ce que le «crowdfunding»? Lorsque vient le moment de trouver des fonds, les entrepreneurs se tournent généralement vers leurs amis, la famille, les partenaires d’affaires ou encore les banques. Mais avec l’avancée de la technologie, c’est plutôt vers internet et de purs étrangers que les […]

Lire la suite...
FacebookLinkedInTwitterGoogle+

Un lecteur m’écrivait récemment qu’il avait acheté un condo en 2013 à Montréal au coût de 322 000 $, mais que le montant du droit de mutation avait été calculé sur une évaluation de 369 588 $ et celui des taxes municipales sur une valeur de 333 400 $. La ville justifie la différence par une sous-évaluation de la valeur des condos en 2013 et a donc modifié le montant en conséquence. Est-il possible de contester le montant de la taxe de bienvenue? […]

Lire la suite...
FacebookLinkedInTwitterGoogle+