Convertir votre bloc appartements en condos, c’est faisable !

J’ai reçu plusieurs demandes sur la conversion en condos, comment cela fonctionne-t-il? Quels avantages pouvons-nous en tirer? Est-ce que l’on doit faire des rénovations? Je vais vous donner un aperçu de ce que j’enseigne dans mon coaching à ce sujet et qui sont les personnes impliquées.

Comment réaliser la conversion?

La conversion en condos est toujours plus compliquée que de faire un flip ou de la simple location d’appartements. Il y a beaucoup de personnes et de règlements impliqués le processus. Le principe consiste à prendre un immeuble à logements (de n’importe quelle taille) et de revendre séparément les unités d’appartements en condos. Voici les personnes impliquées dans la transaction :

  • Les locataires : Les locataires ont droit à leur loyer, on ne peut les évincer pour une raison de conversion en condos. Ils peuvent demeurer et même acheter leur appartement.
  • La Régie du logement : Dans les règlements de la Régie du logement, plusieurs clauses régissent la conversion. Il y a une procédure de demande à effectuer qui peut s’échelonner sur quelques mois avant d’obtenir une décision favorable. Il faut être patient.
  • Le notaire : Il prépare tous les documents de la transaction d’achat et de vente. C’est aussi lui qui prépare les documents de la convention entre copropriétaires.
  • L’arpenteur : Lors d’une conversion, les appartements doivent être arpentés ainsi que les espaces communs et les stationnements, si nécessaire.
  • La ville : Elle doit vous autoriser pour la conversion. Ce n’est pas toutes les villes qui acceptent de changer la vocation d’un appartement en condos. Elles sont réticentes, principalement lorsque les logements sont peu disponibles en location. Montréal a présentement un moratoire qui empêche la conversion d’immeuble locatif en condos. La Ville de Québec est aussi très sévère à ce sujet.
  • L’institution financière : Ce ne sont pas toutes les institutions financières qui acceptent la conversion des immeubles en condos, car un grand risque existe pour eux. Les immeubles souvent vides durant les rénovations ne génèrent plus de revenus durant cette période plus ou moins longue. C’est pourquoi les gens qui convertissent leurs logements utilisent souvent des prêteurs privés pour financer l’achat des immeubles.
  • Le courtier immobilier : Choisissez un courtier qui connaît bien votre situation. Il vous sera très utile pour expliquer au nouvel acheteur toutes les démarches qui vont être nécessaires. Les courtiers qui en ont effectué eux-mêmes sont les meilleurs pour vous conseiller.
  • Le coach : Lors de votre première conversion, trouvez-vous une personne-ressource fiable pour vous aider à faire toutes ces démarches afin de vous éviter bien des frais et du retard dans votre conversion. Pour un service de coaching, n’hésitez pas à me contacter.

Je souhaite que ces quelques conseils puissent vous aider à comprendre ce qu’est la conversion, actuellement très populaire dans la grande région de Montréal. N’hésitez pas à me laisser un commentaire sur le sujet. Il me fera plaisir de vous lire.

Ghislain Larochelle


FacebookLinkedInTwitterGoogle+

One Response to “Convertir votre bloc appartements en condos, c’est faisable !”

  1. Bernard Lepage dit :

    Je voudrais acheté le bloc appartement dans lequel j’habite et le transformer en condo pour refinancer mon achat et pour que cesse les augmentations de logement annuelle et me faire ainsi un petit revenu de retraite, je demeure à Québec basse ville quels serait mes démarches ? merci pour votre aide